Covid-19: La 4e dose officiellement recommandée pour les plus de 80 ans

Publié

Covid-19La 4e dose officiellement recommandée pour les plus de 80 ans

Pour les personnes plus jeunes, l’Office fédéral de la santé publique temporise jusqu’à l’automne. Le deuxième rappel du vaccin anti-Covid restera payant pour la majorité.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Tamedia AG

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) ont publié, mardi après-midi, leurs recommandations pour la suite de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Les autorités sanitaires «recommandent» dès à présent la 4e dose à toutes les personnes de plus de 80 ans. Le deuxième rappel était déjà autorisé en Suisse, mais à la charge des personnes qui en bénéficiaient, exception faite des personnes immunodéprimées.

L’injection devient donc gratuite pour les plus de 80 ans. Elle restera en revanche payante pour les personnes plus jeunes souhaitant renouveler leur vaccination de rappel – par exemple pour voyager ou pour d’autres raisons individuelles –, précise l’OFSP.

Une 5e dose à Noël?

L’OFSP écrit mardi que «les personnes de plus de 80 ans qui se font vacciner maintenant auront probablement besoin d’une nouvelle dose de rappel vers la fin de l’année». Les plus vulnérables devront-ils s’abonner à plusieurs doses de rappel annuelles? Christoph Berger, président de la Commission fédérale pour les vaccinations, répond qu’«initialement, nous avions planifié la 4e dose pour ces personnes en automne. Entretemps, la situation a changé et nous voulons protéger ces personnes vulnérables. C’est maintenant qu’il faut le faire.» Selon le responsable, la recommandation pour plusieurs doses «sera effectivement le cas cette année. Mais je ne pense pas que cela va rester ainsi», a-t-il assuré.

Dès l’automne pour les plus jeunes

Selon les estimations actuelles, cette recommandation devrait être étendue à l’ensemble de la population adulte à l’automne, a annoncé l’OFSP. Elle s’adressera à toutes les personnes de 16 à 64 ans et en premier lieu aux personnes vulnérables et au personnel de santé. Dans la situation actuelle, il n’est pas recommandé aux 5 à 15 ans de recevoir un rappel en automne.

Les autorités sanitaires disent observer l’évolution de l’épidémie avant d’arrêter des dates précises sur le début de ces recommandations. Elles communiqueront sur cet agenda «ultérieurement». Quand la décision officielle sera tombée, la 4e dose deviendra alors gratuite pour toutes les personnes concernées.

Le deuxième rappel pourrait différer quelque peu des précédents vaccins. Pfizer et Moderna travaillent notamment à une mise qui combinerait des éléments de la souche originale du virus ainsi que des variants Omicron pour renforcer son efficacité. Swissmedic analyse en ce moment une demande déposée par Moderna, à ce sujet.

Hausse des cas, pas des décès

Depuis le début du mois de juin, les infections repartent à la hausse en Suisse. Tant le nombre de cas que le taux de positivité et la charge virale dans les eaux usées ont augmenté, constate l’OFSP. Il n’y a toutefois pas de hausse inquiétante dans les unités de soins intensifs ni au niveau des décès, estiment les autorités. Actuellement, environ 97% des personnes ont des anticorps en Suisse selon les estimations de l’OFSP.

(jba)

Ton opinion

90 commentaires