Guerre en Ukraine: La bataille du Donbass «donnera une indication» sur la suite de la guerre
Publié

Guerre en UkraineLa bataille du Donbass «donnera une indication» sur la suite de la guerre

Le président Zelensky a expliqué mardi soir que la bataille qui fait rage actuellement dans le Donbass pourrait être décisive pour la suite de la guerre en Ukraine.

Les combats à Severodonetsk et Lyssytchansk, deux villes d’environ 100’000 habitants, font rage depuis plusieurs jours.

Les combats à Severodonetsk et Lyssytchansk, deux villes d’environ 100’000 habitants, font rage depuis plusieurs jours.

AFP

La défense par l’armée ukrainienne du Donbass (est), cible prioritaire de Moscou, est «vitale» pour Kiev car son issue «donnera une indication» sur la suite de la guerre avec la Russie, a estimé mardi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

«Il est vital de rester dans le Donbass. (…) La défense de la région est essentielle pour donner une indication sur celui qui dominera (sur le terrain) dans les semaines à venir», a déclaré M. Zelensky dans son allocution quotidienne aux Ukrainiens diffusée sur Telegram.

«Il faut tenir le coup», a-t-il martelé, debout devant le bâtiment de l’administration présidentielle à Kiev, alors que les Russes progressent petit à petit depuis dans le Donbass au point de pratiquement contrôler intégralement la région de Louhansk.

«Lourdes pertes»

Les combats à Severodonetsk et Lyssytchansk, deux villes d’environ 100’000 habitants, font rage depuis plusieurs jours, et leur prise par les militaires russes permettrait aux troupes de Moscou de cibler Sloviansk, dans la région de Donetsk, à quelque 70 km à l’ouest.

«Plus l’ennemi y subit des pertes, moins il aura de force pour continuer son agression», a lancé Volodymyr Zelensky. Le président ukrainien a toutefois indiqué que son armée «subissait de lourdes pertes dans la région de Kharkiv (est), où l’armée russe tente de renforcer sa position» selon lui.

Autre zone de combats intenses entre Ukrainiens et Russes: Kherson dans le Sud. «Nous continuons à exercer une pression sur les occupants» dans cette région, a dit Volodymyr Zelensky. «L’objectif clé est la libération de Kherson», ville occupée par les Russes depuis le tout début de l’invasion russe fin février, «et nous avancerons pas à pas pour y parvenir», a-t-il promis.

(AFP)

Votre opinion