10.11.2020 à 17:50

FootballLa Belgique veut sa revanche

Vaincus 5-2 en Suisse il y a presque deux ans, les Diables Rouges n’ont pas apprécié. Ils veulent remettre les pendules à l’heure et ont progressé défensivement depuis.

von
Robin Carrel
Un Haris Seferovic en feu, en ce soir du 18 novembre 2018.

Un Haris Seferovic en feu, en ce soir du 18 novembre 2018.

KEYSTONE

C’était un de ses soirs magiques que le football est capable de produire. Le 18 novembre 2018, l’équipe de Suisse n’avait d’autre choix que de battre la Belgique, quelques mois après la demi-finale de cette dernière lors du Mondial russe perdue contre la France, pour jouer le final four de la Ligue des Nations. Elle va finir par le faire au terme d’un match assez incroyable.

Après un peu plus d’un quart d’heure de jeu, les Helvètes ont la tête basse. Thorgan Hazard a inscrit un doublé aux 2e et 17e minutes et les Belges pensent l’affaire dans le sac. «C’était la première fois que j’avais marqué deux buts en équipe nationale, a souri jaune, lundi, le joueur de Dortmund et frère du Madrilène Eden, absent cette semaine pour cause de Covid («Il est positif mais n’a aucun symptôme, donc il est confiné dans sa maison et il attend», a dit son frangin). Ça avait très bien commencé pour la Belgique et pour moi et puis…»

Et puis les Suisses se sont rebiffés et la magie a opéré. Ricardo Rodriguez a relancé les siens sur penalty (26e), avant que Haris Seferovic n’y aille de son coup du chapeau (31e, 44e et 84e) et que Nico Elvedi n’inscrive ce qui est encore aujourd’hui son seul but international (62e). Autant dire que les «Diables Rouges», encore moqués à l’époque par leur voisin français pour leur «victoire morale mais pas comptable» en demi-finale de Coupe du monde, n’ont pas apprécié.

«C’est une défaite qui avait fait mal.»

Thorgan Hazard

«On pensait avoir fait le plus dur en marquant deux buts très rapidement et on s’est fait rejoindre avant de perdre ce match. Personne n’était content de cette rencontre-là, a rembobiné l’ancien milieu de Gladbach. Le coach (ndlr: Roberto Martinez) n’était vraiment pas content, c’est une des seules fois où je l’ai vu énervé. On voulait vraiment gagner cette Ligue des Nations et ça n’a pas changé depuis. On veut toujours gagner quelque chose avec l’équipe.»

Après deux grosses désillusions en quelques mois, les Belges se sont remis en question. «C’est une défaite qui avait fait mal, mais on a appris grâce à elle, a ajouté Thorgan Hazard. On a enchaîné les bonnes performances. On a trouvé une solidité défensive, depuis ce match contre la Suisse.» La troupe de Roberto Martinez n’a, en effet, pris que sept buts en quatorze parties lors de ces deux dernières années et jamais plus de deux en une seule rencontre, c’était en Angleterre il y a un mois (2-1).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
19 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

CC7

11.11.2020 à 15:28

Même la Belgique B est meilleur que l'équipe suisse A!

CC7

11.11.2020 à 15:27

Les diables rouges n'auront pas besoin de se surpasser avec notre gardien M. Bévues.

CC7

11.11.2020 à 10:46

Pas de soucis pour les Belges avec Mvogo et ses bourdes ça va rentrer facile!