Football: La belle soirée pour Liverpool
Publié

FootballLa belle soirée pour Liverpool

Les Reds ont remporté le choc de la 13e journée de Premier League contre Tottenham et profitent des points perdus par leurs poursuivants.

Klopp félicite Firmino qui a marqué le but victorieux à la 90e minute.

Klopp félicite Firmino qui a marqué le but victorieux à la 90e minute.

Keystone

Liverpool en battant Tottenham (2-1) lors du sommet de la 13e journée, mercredi, a fait un petit écart en tête de la Premier League, profitant aussi des faux-pas de Southampton et Leicester, respectivement accroché par Arsenal (1-1) et battu par Everton (0-2).

Un but tardif de Roberto Firmino a permis à Liverpool de remonter sur la plus haute marche du classement au terme d’un choc intense à défaut d’être réellement spectaculaire.

Avec 28 points, les Reds prennent 3 points d’avance sur leur victime du soir et 4 sur Southampton et Leicester.

Le scénario du match aura été des plus prévisibles, mais les deux équipes ont mis une belle intensité, digne de l’affiche.

Des regrets pour les Spurs

Au final, Tottenham pourra nourrir des regrets, ayant eu les occasions les plus dangereuses et concédé une ouverture du score un peu gag, avec ce tir de Mohamed Salah dévié et qui est retombé dans la lucarne d’Hugo Lloris, impuissant (1-0, 26e).

Le second but, une tête autoritaire en pleine lucarne, sur corner de Firmino à la 90e minute, ne doit rien à personne et ce succès dans les dernières secondes a le parfum des nombreuses victoires arrachées in extremis l’an dernier.

Les Spurs, eux, avaient rapidement égalisé avec un contre fulgurant et une ouverture millimétrée de Giovani Lo Celso pour Son Heung-min qui a fait preuve d’un grand sang-froid pour ajuster Alisson (1-1, 33e).

Ils auraient pu virer en tête en début de seconde période si Steven Bergwijn n’avait pas vu son plat du pied heurter le poteau à l’heure de jeu ou si Harry Kane n’avait pas raté sa tête à 5 mètres du but sur le corner qui avait suivi.

Mais Liverpool aurait aussi pu forcer la décision plus tôt, sur une frappe puissante de Sadio Mané qui a touché le haut de la transversale (70e).

Une victoire psychologiquement importante pour les tenants du titre, même si leurs rivaux n’ont certainement pas dit leur dernier mot.

Arsenal frustre Southampton

Sur une pente très inquiétante depuis quelques matches, Arsenal a stoppé sa glissade en prenant un point contre Southampton (1-1).

Les Saints sont malgré tout sur le podium (3e avec 24 points), alors qu’Arsenal reste à une décevante 15e place, avec 10 unités de moins.

Les Gunners ont bien failli concéder une 5e défaite de suite à domicile qui aurait été historique.

L’ancien joueur d’Arsenal, Theo Walcott avait profité d’une défense mal placée et d’une ouverture parfaite de Che Adams pour aller tromper Bernd Leno d’une balle piquée (0-1, 18e).

Mais Mikel Arteta aura sans doute été réconforté par la réaction de son équipe et par le premier but depuis le 1er novembre de Pierre-Emerick Aubameyang (1-1, 52e).

Les Gunners ont fini le match à dix, comme lors de leur défaite (1-0) contre Burnley dimanche, à cause d’une faute idiote de Gabriel au niveau de la ligne médiane, qui lui a valu un second carton jaune (62e), mais les Londoniens ne se sont pas désunis et ont même failli l’emporter sur une tête de Rob Holding qui a heurté la barre (90+2).

Un point méritoire et qui donne des motifs d’espérer.

Leicester rechute

Battu chez lui par une formation d’Everton qui confirme le regain de forme perçu contre Chelsea (1-0) samedi dernier, Leicester a encore laissé filer des points à domicile.

Les Foxes restent 4e avec 24 points mais voient les Toffees revenir sur leurs talons, 5e avec 23 unités.

Les hommes de Carlo Ancelotti, en dépit des absences en défense, ont retrouvé leur compacité défensive et leur mordant offensif.

Ils ont été aidés pour l’ouverture du score par une faute de main du gardien Kasper Schmeichel, sur une frappe à rebond de Richarlison sur sa gauche (1-0, 21e).

Schmeichel, décidément malheureux sur ce match, a réalisé une double parade exceptionnelle sur un corner à la 72e, mais son second arrêt a été repris par un joueur d’Everton, Mason Holgate, qui a marqué de près (2-0).

Il s’agit du 7e but encaissé sur corner cette saison par les hommes de Brendan Rodgers à qui les défenseurs centraux blessés Jonny Evans et Caglar Söyünçü manquent cruellement.

Mais avec deux tirs cadrés seulement sur 14 tentatives, ils n’ont guère été inspirés offensivement non plus.

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire