14.04.2012 à 11:10

Coup de pubLa blonde fan de Mélenchon est un canular

Une agence de communication se cache derrière le clip de campagne «Prends le pouvoir sur moi Jean-Luc», qui a fait un réel buzz sur la Toile.

Extrait du clip de la soit-diant Victoire Passage.

Extrait du clip de la soit-diant Victoire Passage.

La vidéo d’une jolie blonde chantant son amour pour Jean-Luc Mélenchon, le tribun du Front de gauche, affole internet depuis trois jours. Coup médiatique de campagne ? Parodie? Il s’agit en fait d’un canular pour la promotion d’une agence de communication.

"Tu es un musicien qui fait jouer ses mains sur un morceau de moi", chante la jeune femme de 24 ans, présentée comme "Victoire Passage", et dont la vidéo a été vue par plus de 500'000 personnes rien que sur Youtube.

Depuis mardi, sa chanson "Prends le pouvoir sur moi", où elle flirte avec des hommes affublés d’un masque à l’effigie du tribun de la gauche radicale fait un tabac. L’équipe de campagne du candidat à la présidentielle assure n’avoir rien à voir avec la vidéo même si elle l’a bien "fait marrer".

La presse française, jusqu’au très sérieux quotidien Le Figaro, s’empare de l’histoire et pense révéler qu’il s’agit en fait de Rebecca Carlborn, une Suédoise de 24 ans qui a l’ambition de "Paris Hilton".

Selon un communiqué de presse émanant d’une agence française de communication, Idenium, Victoire Passage a eu "le coup de foudre" pour Jean-Luc Mélenchon en regardant un reportage sur la "reprise de la Bastille", le grand meeting du candidat en mars à Paris.

Toujours selon ce communiqué, Jean-Luc Mélenchon, crédité d’environ 16% des intentions de vote et au coude à coude avec la candidate de l’extrême-droite Marine Le Pen pour la 3e place, "a touché la jeune femme jusqu’à réveiller ses envies de chanson, laissées de côté depuis bien longtemps".

Obama et Poutine

"Je veux que tu sois comme un passage piéton, un repère en béton, pas un truc en carton", chante Victoire Passage dans des poses langoureuses. Le clip fait penser à Amber Lee Ettinger, la "Obama girl" dont les vidéos avaient été vues par des millions d’internautes lors de l’élection de Barack Obama, ou à "l’Armée des filles de Poutine", ces jeunes et jolies Russes qui clamaient leur amour pour le Premier ministre russe. En fait, toute la vidéo n’est qu’un canular, une campagne de promotion pour l’agence de communication Passage Piéton, basée à Paris.

"La campagne était morose, ennuyeuse, on a voulu y apporter de la fraîcheur", explique Frédéric Lambert, un des deux patrons de Passage Piéton.

"On voulait faire un coup pour notre 7e anniversaire. On a eu l’idée et monté le projet en une semaine", assure M. Lambert. L’agence organise un casting: "cherche comédienne pour rôle principal dans clip viral".

Ils retiennent Rebecca Carlborn, une mannequin suédoise de 24 ans qui a une petite expérience de la chanson en Suède. Le clip est tourné, notamment avec des employés de l’agence de communication et une voix confirmée, celle de Marine Maïwa, passée par la Nouvelle Star, une émission de téléréalité musicale, remplace celle de la jolie blonde.

"On a choisi Mélenchon parce que c’est celui qui dégage une certaine dynamique. C’est un vecteur d’émotions. On pensait que Sarkozy aurait été trop clivant", dit-il. Ils créent une fausse page Facebook au nom de Victoire Passage et lancent la chanson, y compris sur itunes.

Des journalistes pensent parler au téléphone avec Rebecca. "Quand Rebecca répondait au téléphone, en fait, c’était notre parolière, Julie Esnault, qui répondait à l’interview, une vraie fausse interview".

"On n’avait jamais imaginé qu’il pourrait y avoir 600 reprises médias. On voulait révéler l’histoire entre les deux tours, et puis on s’est dit que cela devenait trop sérieux. Que cela prenait trop d’importance alors qu’on cherchait juste à faire sourire", explique M. Lambert.

"Il ne s’agit pas de décrédibiliser la politique, alors on a préféré arrêter le canular", assure-t-il.La jeune mannequin suédoise est apparue, timide, vendredi sur le plateau de la chaîne d’informations LCI pour dire la vérité.

"Je suis Rebecca, mannequin et comédienne. J’ai participé à ce projet marrant", dit-elle.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!