09.12.2016 à 17:40

MarchésLa Bourse suisse termine la semaine dans le vert

Le SMI a passé la barre des 8000 points vendredi, pour la première fois depuis octobre.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

La Bourse suisse a nettement progressé vendredi. Le Swiss Market Index (SMI) a dépassé la barre des 8000 points, qu'il n'avait plus franchie depuis octobre dernier, terminant juste en dessous des 8100 points.

L'indice-vedette de SIX a été soutenu par la progression de ses trois poids lourds défensifs. Il a accéléré le rythme en fin d'après-midi, alors que Wall Street entamait sa séance sur une légère hausse, au lendemain de nouveaux records historiques.

La décision de la Banque centrale européenne (BCE) de prolonger son programme de rachats de dettes, tout en réduisant les montants, a rassuré les marchés. Les investisseurs sont désormais dans l'attente de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) mardi et mercredi prochains, ont relevé les analystes de Mirabaud Securities.

De l'avis quasi général, la Fed annoncera mercredi une hausse de 25 points de base de son taux directeur, une première depuis décembre de l'an passé. Plus que cette hausse largement escomptée par les marchés, les investisseurs surveilleront dans les déclarations de la présidente de l'institut, Janet Yellen, les moindres détails qui pourraient les amener à anticiper le nombre de hausses de taux pour 2017.

Par ailleurs, le moral des ménages établi par l'Université du Michigan a augmenté plus fortement que prévu en décembre, à 98 points au lieu des 94,3 attendus par les analystes. Cet indicateur de confiance est le premier qui intègre pleinement la réaction à l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Schindler inchangé

En Suisse, le SMI a terminé en hausse de 1,83% à 8099,63 points avec un plus haut à 8123,75 points à 16h36 et un plus bas à 7967,91 à 09h19. Sur une semaine, l'indice aura gagné plus de 4,1%.

Le SLI a fini sur un gain de 0,81% à 1293,27 points et le SPI a gagné 1,64% à 8827,99 points. Sur les trente valeurs vedettes, 19 ont progressé, dix ont reculé et Schindler a fini stable.

Les deux poids lourds pharmaceutiques et Nestlé ont bien soutenu l'indice: Novartis et Roche ont pris respectivement 3,3% et 3,4% et Nestlé 3,4%. Novartis a publié des résultats d'étude positifs pour le médicament LEE011 dans le traitement du cancer du sein. Le candidat avait obtenu de l'Agence américaine du médicament (FDA), début novembre, le statut de revue prioritaire.

«Jouet du dollar»

De l'avis d'observateurs, les inquiétudes sur les prix des médicaments aux Etats-Unis sont exagérées. Ce thème ne devrait pas être une priorité pour le prochain gouvernement américain.

Roche en particulier est un «jouet du dollar» survendu. Lui et son concurrent devraient bénéficier d'un afflux de capitaux et reprendre des couleurs en cette fin d'année, si des grandes banques s'intéressent aux deux valeurs vedettes du SMI.

Dans le peloton de tête, figure aussi le boulanger industriel Aryzta (+3,8%), suivi par Actelion (+3,1%). Ce dernier est reparti à la hausse, après l'accalmie des séances précédentes dans le sillage des rumeurs récurrentes de rachat. Sonova (+2,1%) et Galenica (+2%) ont aussi fait mieux que la moyenne.

Tout comme Swisscom (+2,1%). La filiale Swisscom Health a racheté le logiciel pour les cabinets médicaux TriaMed de Galenica. Les analystes parlent d'une toute petite transaction sans grosse incidence sur le cours de l'action du géant bleu. Par ailleurs, le Conseil fédéral a nommé Renzo Simoni comme représentant de la Confédération au conseil d'administration.

SGS (+1,2%) a pris le contrôle du portugais Biopremier, acquérant une participation de 70%. La société reprise est spécialisée dans les tests alimentaires.

UBS dans le rouge

Dans le camp des perdants, UBS (-2,6%) a subi le contrecoup des séances favorables de ces derniers jours. Credit Suisse (-1,6%) a un peu mieux résisté. L'action du numéro deux bancaire s'est envolée de près de 16% en quelques jours, avec la journée des investisseurs de mercredi en toile de fond. HSBC a, d'ailleurs, relevé l'objectif de cours pour Credit Suisse.

Les valeurs du luxe Swatch et Richemont ont cédé respectivement 0,8% et 0,4%. Dans le domaine des assurances, Bâloise a perdu 0,5% et Swiss Life 0,4%.

Sur le marché élargi, Straumann a bondi de 5,6%. La banque américaine Morgan Stanley a relevé la recommandation pour le titre du fabricant d'implants dentaires à «overweight». Berenberg a entamé la couverture de Cosmo (+2,1%) à «buy».

La société immobilière Varia US Properties en était à son deuxième jour de cotation à la Bourse suisse. Jeudi, l'action avait clôturé à 37 francs, pour un prix d'émission de 35 francs. Le titre a terminé vendredi en recul de 2,6% à 36,05 francs.

Burkhalter a fini en hausse de 1,9%. Dans une interview, le directeur général, Marco Syfrig, a fait état d'une bonne marche des affaires au deuxième semestre.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!