Genève: La campagne pour une traversée du lac lancée
Publié

GenèveLa campagne pour une traversée du lac lancée

Éternel sujet de discussion, la traversée du lac revient sur le devant de la scène.

Une vue de la rade. (Photo d'illustration)

Une vue de la rade. (Photo d'illustration)

Keystone

Les Genevois sont appelés le 5 juin à voter sur le principe d'un tel ouvrage. Mardi, les partisans du projet ont lancé leur campagne. L'ensemble des partis de droite ainsi que les milieux patronaux sont favorables à la construction d'une telle traversée. «Il est important de boucler la boucle», a souligné devant le conseiller national PLR Hugues Hiltpold. Le pont ou le tunnel permettrait de terminer la ceinture autoroutière.

Le centre-ville, aujourd'hui congestionné par les voitures, serait aussi soulagé grâce à une diminution du trafic, a pour sa part expliqué le conseiller administratif PDC de la Ville de Genève Guillaume Barazzone. Une circulation moins dense dégagera de l'espace pour la mobilité douce autour de la rade.

Mystère autour du financement

A ce stade, les initiants estiment qu'il est prématuré de parler du financement de l'ouvrage. Le coût du projet, y compris le bouclement autoroutier, se monte à environ 3,5 milliards de francs. Un partenariat entre le privé et le public est évoqué, tout comme l'instauration d'un péage.

En cas de péage, la Confédération devra toutefois donner son autorisation. Les partisans de la traversée ne perdent pas non plus espoir que Berne mette au bout du compte aussi la main au porte-monnaie, car ils considèrent que l'ouvrage est une infrastructure de niveau national.

Une participation financière éventuelle de la Confédération à la traversée lacustre passera nécessairement par une densification de la rive gauche du canton et des communes cossues qui s'y trouvent. Aujourd'hui, Berne a comme priorité l'élargissement de l'autoroute de contournement de Genève.

(ats)

Votre opinion