Publié

FifagateLa candidature de Platini est compromise

Pendant sa sanction, le Français ne peut exercer aucune activité liée au foot au niveau national ou international.

1 / 150
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra  mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans.  (Mardi 10 octobre 2017)

Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans. (Mardi 10 octobre 2017)

AFP

La mise à l'écart jeudi de Michel Platini est un véritable coup de tonnerre, car elle pourrait entraver l'actuel président de l'UEFA, considéré comme le favori à l'élection prévue le 26 février pour désigner un successeur à Sepp Blatter.

Cependant, tout n'est peut-être pas fini pour l'ancien capitaine des Bleus. «La candidature de Platini n'est pas automatiquement écartée, la commission électorale décidera», a en effet précisé la commission d'éthique.

De plus, Platini avait pris les devants jeudi matin, indiquant dans un communiqué avoir effectué les démarches pour «déposer» sa candidature à la présidence. L'ancienne star de la Juventus a ainsi «adressé» jeudi matin «les lettres de soutien requises pour pouvoir déposer (s)a candidature à la présidence de la FIFA».

Un autre obstacle

Le Français qui peut théoriquement contester sa suspension devant la commission de recours de la FIFA puis devant le Tribunal arbitral du sport, devra en tout état de cause surmonter un autre obstacle: celui de la commission électorale de la FIFA qui a le pouvoir de déclarer inéligible un candidat en vertu de plusieurs critères, dont celui de l'intégrité.

Or, quelle commission mène cette enquête d'intégrité? La commission d'éthique qui vient de le suspendre. «D'un point de vue légal, Platini peut encore se présenter, confirme une source proche de la FIFA. Mais il doit passer le test d'intégrité de la Commission d'éthique gérée par ceux qui viennent de le suspendre...»

(afp/si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!