20.09.2020 à 22:41

IntempériesLa capitale de la Mauritanie frappée par des inondations

Des précipitations extrêmes se sont abattues sur Nouakchott, capitale de la Mauritanie, causant des inondations dans plusieurs quartiers.

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a mis en place une cellule d’intervention d’urgence à la suite des nombreuses inondations qui ont eu lieu dans le pays ces derniers temps.

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a mis en place une cellule d’intervention d’urgence à la suite des nombreuses inondations qui ont eu lieu dans le pays ces derniers temps.

AFP

Les habitants de plusieurs quartiers de Nouakchott, capitale de la Mauritanie, se sont retrouvés les pieds dans l’eau dimanche après des précipitations d’une rare abondance au cours d’une saison particulièrement pluvieuse, a constaté un correspondant de l’AFP.

Rouler était impossible dans certains quartiers dont le niveau se trouve à un mètre sous celui de la mer, bien que des pompes aient été activées au cours de la nuit pour vider les rues, mais aussi les écoles où se déroulent en ce moment les examens du baccalauréat.

«Nous n’avons pas pu circuler aujourd’hui. Nous sommes coincés dans ce quartier par les eaux, nous avons très mal dormi parce que les rues et certaines habitations sont submergées», a déclaré à l’AFP Sidi Ould Yarg, chauffeur de taxi.

La Mauritanie a accusé cette année une pluviométrie supérieure à la moyenne pour une saison des pluies, ou hivernage, selon les autorités.

Cellule d’intervention d’urgence

Le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani s’est rendu le 10 septembre à Bassiknou et Addel Begrou (extrême sud-est), touchées par des inondations ayant détruit des habitations et isolé les deux villes du reste du pays.

«Le président a mis en place une cellule d’intervention d’urgence, promis la réparation de la barrière de protection de la ville de Bassiknou et la construction d’une route pour désenclaver Addel Begrou», avait annoncé l’agence mauritanienne de presse.

Plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest ont été sévèrement touchés par les inondations au cours de cet hivernage. Elles ont fait des dizaines de morts au Niger, mais aussi frappé le Sénégal ou encore le Burkina Faso.

(AFP/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!