Patrimoine: La cathédrale de Lausanne sera restaurée
Publié

PatrimoineLa cathédrale de Lausanne sera restaurée

Une enveloppe de 10,1 millions de francs a été votée par le Grand Conseil Vaudois pour des travaux urgents sur le monument gothique.

Le projet de décret pour la cathédrale lausannoise a été quasiment accepté à l'unanimité mardi après-midi: 113 oui, 3 abstentions et aucun non.

Le projet de décret pour la cathédrale lausannoise a été quasiment accepté à l'unanimité mardi après-midi: 113 oui, 3 abstentions et aucun non.

Keystone

Les députés vaudois ont débloqué mardi un crédit d'investissement de 10,1 millions de francs pour la cathédrale de Lausanne. Ce montant est destiné à réaliser des travaux urgents de conservation et restauration sur l'édifice.

Cette demande de crédit porte sur la première étape des travaux, programmés entre 2021 et 2024, a rappelé le rapporteur de la commission, le PLR Philippe Vuillemin. Sont concernées: la tour sud du transept, la protection des façades et la réhabilitation des installations techniques. Le renouvellement du mobilier est également prévu.

Dégâts à réparer

«La cathédrale est une très vieille et très belle femme qui a besoin d'être choyée», a résumé Florence Bettschart-Nabel au sujet du monument gothique, construit entre 1170 et 1235. La députée PLR a notamment relevé que le ruissellement d'eau sur la façade provoquait «de graves dégâts qui doivent être réparés.»

Dans le cadre de ces travaux et dans un souci de favoriser les énergies renouvelables, l'UDC Pierre-Yves Rapaz a demandé s'il était envisageable de placer des tuiles photovoltaïques sur le toit de la cathédrale. Pour le conseiller d'Etat Pascal Broulis, un tel projet n'est pas à l'étude. «Je vous laisse imaginer le débat philosophique qu'occasionnerait la pose de tuiles technologiques sur une cathédrale», a-t-il dit.

Quasi unanimité

De son côté, le PLR Pierre Volet a remarqué que des installations photovoltaïques sur de si petites surfaces «ne servaient à rien.» Selon lui, elles ne sont «pas rentables, pas écologiques et pas esthétiques.»

Le projet de décret pour la cathédrale lausannoise a été quasiment accepté à l'unanimité mardi après-midi: 113 oui, 3 abstentions et aucun non.

A noter qu'une seconde étape de restauration et conservation devra ensuite être menée sur l'édifice. Programmés entre 2024 et 2029, pour un montant d'environ 10 millions de francs également, ces travaux s'attaqueront notamment au chevet, à la tour du transept nord et à la tour inachevée.

(ats)

Votre opinion