Etats-Unis: La chercheuse iranienne porte plainte contre Trump

Publié

Etats-UnisLa chercheuse iranienne porte plainte contre Trump

Samira Asgari est devenue célèbre, en tant que victime du décret anti-immigration de Donald Trump. La doctorante de l'EPFL va poursuivre le président américain.

par
Pascal Schmuck
Zurich
Samira Asgari a entamé un long bras de fer avec l'administration américaine.

Samira Asgari a entamé un long bras de fer avec l'administration américaine.

youtube.com/IPOPI

La biologiste d'origine iranienne Samira Asgari a décidé de contre-attaquer. Rendue célèbre malgré elle pour avoir vu son visa annulé après le décret anti-immigration de Donald Trump, la jeune doctorante de l'EPFL a porté plainte contre le président américain.

La procédure a été lancée mercredi en son nom par un cabinet d'avocats de Boston, a rapporté l'agence Associated Press. Samira Asgari était attendue à Boston où elle devait démarrer un programme de recherche post-doctoral à la Harvard Medical School.

Bloquée à Francfort

Le chercheuse a été bloquée à Francfort et à Zurich lorsqu'elle a cherché à embarquer dans un vol à destination de Boston. Un homme lui a alors expliqué que son visa avait été annulé.

La Cour fédérale du Massachusetts avait toutefois statué auparavant que les voyageurs au bénéfice d'un visa, d'un statut de réfugié ou qui sont résidents permanents aux États-Unis avaient le droit de prendre l'avion.

En plus de Donald Trump, sa plainte inclut le Département de la Sécurité intérieure (Department of Homeland Security) ainsi que des fonctionnaires de la Protection des douanes et frontières (Customs and Border Protection).

Ton opinion