Publié

SurcapacitésLa Chine va biffer 500'000 emplois dans l'acier

Pékin veut réduire ses surcapacités dans les secteurs polluants de l'acier et du charbon.

La Chine produit environ la moitié de l'acier de la planète. Mais ses aciéries sont minées par le ralentissement économique du pays.

La Chine produit environ la moitié de l'acier de la planète. Mais ses aciéries sont minées par le ralentissement économique du pays.

Keystone

La Chine a annoncé mercredi vouloir supprimer 500'000 emplois dans l'acier et le charbon en 2017. Elle veut ainsi réduire ses surcapacités dans ces deux secteurs polluants, à l'heure où la croissance de l'économie chinoise ralentit.

Le ministre chinois des ressources humaines, Yin Weimin, a fait cette annonce sur les suppressions d'emplois, lors d'une conférence de presse à Pékin. Les salariés concernés seront aidés pour retrouver un emploi ou pourront bénéficier d'une retraite anticipée, a-t-il affirmé.

La Chine produit environ la moitié de l'acier de la planète. Mais ses aciéries, minées par le ralentissement économique du pays, ploient sous des capacités excédentaires estimées à plusieurs centaines de millions de tonnes.

Pas une première

Le gouvernement avait déjà annoncé, l'an passé, des coupes totales de 1,8 million d'emplois dans les secteurs de l'acier et du charbon. Quelque 726'000 postes ont été supprimés en 2016, dans le cadre d'un processus qui s'est «bien déroulé», «sans conflits ou problèmes majeurs», a assuré Yin Weimin.

La campagne de réduction d'effectifs a cependant provoqué des protestations d'ouvriers dans le passé. En avril dernier, des centaines d'employés de la sidérurgie avaient organisé de vastes manifestations dans le Hebei au nord du pays, après avoir perdu leur emploi. Pékin ambitionne de rééquilibrer son économie, en dopant la consommation intérieure, les services et les nouvelles technologies, au détriment de l'industrie lourde et des exportations. Mais la transition s'avère compliquée et douloureuse.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Chine a progressé de seulement 6,7% en 2016. Il s'agit de sa plus faible croissance depuis 26 ans.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!