Publié

EnvironnementLa Chine va construire un aéroport pour oiseaux

Le futur sanctuaire ornithologique doit voir le jour courant 2018. Les autorités espèrent aussi en faire une attraction touristique.

par
Pascal Schmuck
Zurich
1 / 4
Le projet est présenté comme un sanctuaire pour les oiseaux migrateurs, qui parcourent 11'000 kilomètres entre l'Australie et le Nord de l'Asie.

Le projet est présenté comme un sanctuaire pour les oiseaux migrateurs, qui parcourent 11'000 kilomètres entre l'Australie et le Nord de l'Asie.

McGregor Coxall
La zone s'étendra sur 60 hectares et sera ceinturée par une forêt urbaine.

La zone s'étendra sur 60 hectares et sera ceinturée par une forêt urbaine.

McGregor Coxall
Les visiteurs pourront observer la vie des oiseaux depuis des observatoires et des caméras.

Les visiteurs pourront observer la vie des oiseaux depuis des observatoires et des caméras.

McGregor Coxall

La Chine a décidé de construire au sud-est de Pékin un immense parc naturel pour oiseaux migrateurs. Présenté comme un futur «aéroport pour oiseaux», le site est prévu dans une friche de la ville portuaire de Tianjin, avec le soutien de la Banque Asiatique de Développement (BAD).

Le mandat a été confié au bureau d'architectes paysagistes australien McGregor Coxall qui aura pour mission d'aménager la surface de 60 hectares. Les travaux doivent débuter d'ici la fin de l'année pour s'achever dans le courant de 2018.

Un projet ambitieux

Les autorités espèrent que ce sanctuaire ornithologique, baptisé «Lingang Bird Sanctuary», attirera près d'un demi-million de visiteurs par an. Le projet comprendra trois zones humides se composant de marécages, de zones de roseaux et d'une troisième avec des chutes d'eau. Sans compter de nombreux buissons dans lesquels les oiseaux pourront se cacher.

Une forêt urbaine d'une vingtaine d'hectares sera également aménagée pour entourer et protéger le site qui aura pour tâche de donner refuge à plusieurs espèces menacées. Plus de 50 millions d’oiseaux empruntent chaque année la voie de migration de l’Est asiatique pour se rendre en Australie, l'East Asian-Australian Flyway (EAAF).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!