Publié

Cancer du seinLa chirurgie réparatrice devrait être à charge de l'assurance de base

Les opérations de chirurgie réparatrice à la suite d'un cancer du sein devraient être prises en charge par l'assurance maladie de base. Le Conseil fédéral est prêt à modifier les bases légales en conséquence.

Près de 5500 femmes se voient diagnostiquer chaque année en Suisse un cancer du sein. (Photo d'illustration)

Près de 5500 femmes se voient diagnostiquer chaque année en Suisse un cancer du sein. (Photo d'illustration)

Keystone

Il recommande en tout cas au Parlement d'accepter une motion de la conseillère nationale Margret Kiener Nellen (PS/BE).

Près de 5500 femmes se voient diagnostiquer chaque année en Suisse un cancer du sein. Pour plus du quart d'entre elles, le traitement impliquera une mastectomie, soit l'amputation d'un ou des deux seins. Il s'agit d'un «traumatisme difficile à imaginer pour quiconque ne l'a pas subi», constate la socialiste dans son texte.

Corriger une asymétrie mammaire est impératif pour de nombreuses femmes afin d'éviter les problèmes de posture et reconstituer l'intégrité corporelle. Environ un millier d'entre elles recourent chaque année à la reconstruction du sein.

Or, souvent, les caisses maladie refusent de prendre en charge les coûts en prétextant qu'il s'agit uniquement de chirurgie esthétique. Et Margret Kiener Nellen de fustiger ce cynisme portant atteinte à la dignité des intéressées et nuisant à leur santé.

En 2011, le tribunal des assurances sociales du canton de Zurich a obligé la caisse Atupri à assumer les coûts d'une intervention réparatrice. Mais cet arrêt n'a eu aucun effet sur la pratique de nombreux autres assureurs, critique la Bernoise.

Pourtant, les caisses remboursent les coûts de prothèses testiculaires pour les hommes atteints d'une tumeur depuis un jugement de 1995. La motion demande donc d'adapter «immédiatement» les bases légales.

(ats)

Ton opinion