23.03.2020 à 15:19

SuisseLa classe moyenne n'est pas surtaxée, selon l'OFS

L'Office fédéral de la statistique estime que la part du salaire brut consacrée aux dépenses obligatoires se montait à 28% pour les revenus moyens en 2017.

La classe moyenne représentait 57,7% de la population en 2017. (Photo d'illustration)

La classe moyenne représentait 57,7% de la population en 2017. (Photo d'illustration)

Keystone

La classe moyenne ne croule pas sous les charges, estime l'Office fédéral de la statistique (OFS). Avec 28%, elle y consacre plus d'un quart de ses revenus.

L'idée selon laquelle la classe moyenne supporterait une charge excessive de dépenses obligatoires n'est pas confirmée par les statistiques, a indiqué l'OFS dans un communiqué lundi. Les cotisations sociales, les impôts, les primes d'assurance maladie ainsi que les pensions alimentaires font partie de ces dépenses.

En 2017, la part du revenu brut consacrée aux dépenses obligatoires se montait ainsi à 28% pour la classe moyenne, alors qu'elle était d'à peine plus de 30% pour les groupes de revenus les plus faibles et les plus élevés. D'ailleurs, entre 1998 et 2017, ces dépenses ont augmenté plus fortement dans ces deux derniers groupes.

Selon la définition de l'OFS, la classe moyenne représentait 57,7% de la population en 2017. La part de la population appartenant au groupe à revenus moyens est restée globalement stable au cours des 20 dernières années, oscillant entre 56,8% (en 2013) et 61,3% (2009).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!