Publié

HorlogerieLa COMCO clôt son enquête contre ETA

La Commission de la concurrence (COMCO) a clos la procédure ouverte contre la manufacture horlogère ETA, filiale de Swatch Group.

La procédure ouverte par la Commission de la concurrence contre ETA, filiale de Swatch Group, est close.

L'enquête portait sur le fait qu'en 2009, ETA avait augmenté ses prix de manière unilatérale et avait modifié les conditions d'achat de mouvements mécaniques.

Selon le gendarme de la concurrence, «il n'existe pas suffisamment d'indices selon lesquels ETA aurait agi de manière discriminatoire ou aurait été guidée par des motifs étrangers», a-t-elle expliqué jeudi dans un communiqué.

Le bras industriel de Swatch Group a augmenté ses prix et modifié ses conditions d'achat de la même manière pour tous ses clients, relève la COMCO.

L'accord conclu l'automne dernier avec le groupe horloger biennois sur la diminution échelonnée des livraisons de mouvements mécaniques contient en outre des dispositions sur les conditions d'achat et de prix, ajoute la commission.

La COMCO avait ouvert au printemps 2009 son enquête contre ETA en raison de plaintes de clients. Les reproches portaient en particulier sur le fait que la société désavantageait ses clients en dehors de Swatch Group.

(ats)

Votre opinion