Transports aériens: La compagnie aérienne estonienne déclarée en faillite

Publié

Transports aériensLa compagnie aérienne estonienne déclarée en faillite

Estonian Air n'était pas en mesure de rembourser les millions d'aide publique reçus de la part de l'Union européenne.

Wikimedia - Arcturus

Le transporteur aérien national estonien, Estonian Air, en grande difficulté financière, a déclaré faillite samedi après que la Commission européenne lui a demandé de rembourser au total 91 millions d'euros (100,3 millions de francs) d'aide publique.

Les autorités à Tallinn ont décidé en même temps de créer une nouvelle compagnie nationale qui assurera les principales liaisons d'Estonian Air.

«Estonian Air cessera d'opérer à partir du 8 novembre», a annoncé la compagnie sur son site internet. Les passagers disposant des billets d'avion de la compagnie en faillite pourront bénéficier des vols sur d'autres compagnies ou demander le remboursement de l'argent en décembre.

«Estonian Air avait reçu à plusieurs reprises des aides publiques au cours des cinq dernières années», a indiqué la Commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager dans une déclaration, expliquant les raisons de la décision de la Commission de réclamer le remboursement des aides publiques.

«Ce ne serait pas une bonne utilisation de l'argent des contribuables pour garder Estonian Air sur le marché de façon artificielle», a-t-elle ajouté, la compagnie ne disposant pas «d'un plan de restructuration crédible capable de garantir sa viabilité sans l'appui continu de l'Etat».

Recapitalisations à répétition

L'Etat estonien a recapitalisé Estonian Air, constamment déficitaire depuis 2006, à plusieurs reprises depuis 2010, et il a aussi accordé un prêt de sauvetage de 37 millions d'euros à la compagnie, selon la Commission européenne, qui est le gendarme de la concurrence en Europe.

Le gouvernement estonien a annoncé samedi la création d'une nouvelle compagnie contrôlée par l'Etat, Nordic Aviation Group (NAG) qui reprendra, à partir de dimanche, au moins huit destinations clefs d'Estonian Air. Le président de NAG, Peeter Tohver, a indiqué dans une déclaration que la nouvelle compagnie ne sera pas «un successeur légal» d'Estonian Air.

«Les règles de l'Union européenne sont très dures, c'est pourquoi nous commençons avec une feuille blanche et une nouvelle équipe», a-t-il dit.

NAG ne possède ni sa propre flotte d'avions, ni son personnel et les vols seront effectués en contractant d'autres compagnies aériennes. Le transporteur Adria Airways fournira le certificat de l'opérateur de vol, sa plate-forme commerciale et son système de billetterie.

Estonian Air a été formé peu de temps après que l'Estonie a regagné son indépendance de l'Union soviétique en 1991.

(AFP)

Ton opinion