Publié

CanadaLa compagnie refuse de payer le nettoyage de Lac Megantic

La société Canadian Pacific Railway (CP) refuse de payer pour la décontamination du site de Lac Megantic après la catastrophe ferroviaire de début juillet.

1 / 24
L'entreprise pétrolière canadienne Irving Oil a été condamnée jeudi à payer 3,1 millions de francs après la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec, en 2013. Celle-ci avait fait 47 morts.(Jeudi 26 octobre 2017)

L'entreprise pétrolière canadienne Irving Oil a été condamnée jeudi à payer 3,1 millions de francs après la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec, en 2013. Celle-ci avait fait 47 morts.(Jeudi 26 octobre 2017)

Keystone
Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Keystone
Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Lac-Mégantic (9 juillet 2013)

Keystone

Canadian Pacific Railway va faire appel de la mise en demeure du gouvernement du Québec, a annoncé jeudi le transporteur ferroviaire. Un convoi de 72 wagons-citernes remplis de pétrole avait déraillé le 6 juillet. Le sinistre avait fait 47 morts en rasant par le feu le centre de cette commune dans le sud-est du Canada.

«Dans les faits et par la loi, CP ne peut être tenue responsable de ce nettoyage et va faire appel» de cette décision, a déclaré le porte-parole Ed Greenberg. La veille le gouvernement du Québec avait publié une liste d'entreprises considérées comme solidairement responsables pour la pollution engendrée par les déversements du pétrole échappé des wagons-citernes qui n'avaient pas explosé lors du déraillement.

Facture salée

La mise en demeure a été adressée à Canadian Pacific Railway en tant que donneur d'ordre. CP avait en effet sous-traité à la compagnie Montréal Maine & Atlantic (MMA) l'acheminement de pétrole des champs du Nord Dakota aux Etats-Unis jusqu'à la côte Est du Canada.

Depuis la catastrophe ferroviaire, la société américaine MMA est en redressement judiciaire et ne peut donc pas payer la facture de décontamination qui devrait se monter en centaines de millions de dollars.

La mise en demeure du gouvernement du Québec vise aussi la société de logistique World Fuels Services, basée à Miami et propriétaire du pétrole.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!