22.12.2017 à 08:32

Achats de NoëlLa concurrence est rude pour les commerçants

À l'approche des Fêtes, les détaillants suisses ressentent la concurrence de la vente en ligne et du tourisme d'achat sur leur chiffre d'affaires.

Le 24 décembre tombe cette année sur un dimanche. Pour de nombreux commerces, cela représente un jour très profitable de moins. Des détaillants comptent cependant sur de meilleurs bénéfices, sans pour autant être d'humeur festive.

«Relativement bons chiffres»

Les commerçants font certes leurs comptes lorsque les derniers coups de cloche retentissent après les Fêtes de fin d'année. Néanmoins, les tendances sont visibles avant.

La saison de Noël est meilleure cette année qu'en 2015 et 2016, a déclaré vendredi Milan Prenosil, président de l'association City Vereinigung Zurich, à ats-vidéo.

«Nous sommes confiants dans le fait que nous enregistrerons de relativement bons chiffres», a expliqué M. Prenosil. Les commerçants doivent néanmoins toujours faire face au tourisme d'achat dans les pays limitrophes.

Il n'y a plus eu en 2017 autant de consommateurs qui ont réalisé leurs courses à l'étranger.

Ceux qui l'ont fait ont néanmoins acheté davantage, selon une étude de l'Université de St-Gall publiée début décembre. Dans l'ensemble, la perte pour le commerce de détail, estimée à 9,1 milliards de francs, est 10% plus élevée qu'en 2015.

La vente en ligne s'envole

Les détaillants ressentent en outre la concurrence des magasins en ligne. Ce que confirme Alex Hämmerli, porte-parole de Digitec Galaxus, le spécialiste de la vente en ligne contrôlé par Migros: les affaires marchent extraordinairement bien, évoquant même des chiffres d'affaires supérieurs aux attentes. Quelque 10'000 paquets sont emballés lors d'une journée normale à l'entrepôt principal de Wohlen (AG); ce chiffre est deux fois plus élevé ces derniers jours.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!