Transports publics: La Confédération devra financer des bus plus écologiques

Publié

Transports publicsLa Confédération devra financer des bus plus écologiques

La Commission des transports du Conseil national a déposé une initiative pour un financement incitatif pour l’achat de bus avec des moteurs électriques ou à hydrogène.

Un montant est prévu pour les bus standards et les modèles articulés (photo d’illustration).

Un montant est prévu pour les bus standards et les modèles articulés (photo d’illustration).

20min/Michael Scherrer

La Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-N) a déposé mardi une initiative pour un financement incitatif pour l’acquisition de bus dotés de moteurs écologiques dans les transports publics routiers.

Convaincue que la décarbonation des transports est un élément-clé dans la réalisation des objectifs climatiques de la Suisse, la CTT-N estime que «les transports publics ont un rôle particulier à jouer dans ce contexte: lors du remplacement de leurs véhicules, il leur incombe de miser sur des technologies neutres en CO₂».

Comme elle l’explique dans un communiqué de presse, la CTT-N est consciente que l’achat de tels modèles de bus et la mise en place des infrastructures de recharges correspondantes «coûtent sensiblement plus cher que l’achat de bus conventionnels» et note qu’il manque à l’heure actuelle des incitations à amorcer la transition écologique.

Face à ce constat, la CTT-N a décidé par 15 voix contre 9 «de déposer une initiative qui vise à créer la base légale d’un financement incitatif pour l’acquisition de bus dotés de moteurs écologiques». Le texte déposé demande un montant du soutien financier de la Confédération (financement incitatif, contribution d’investissement, à fonds perdu) de:

  • 150’000 francs par bus pour les modèles standards;

  • 200’000 par bus pour les modèles articulés.

La CTT-N précise que «ce soutien financier de la Confédération au moyen de contributions à fonds perdu doit être limité à une durée de 8 ans». L’initiative passe maintenant à la commission du Conseil des États.

Parvenir plus vite au zéro émission nette de gaz à effet de serre

L’Union des transports publics (UTP) et la LITRA saluent la décision de la CTT-N «car elle permet que les transports publics parviennent plus rapidement au zéro émission nette de gaz à effet de serre et renforce leur rôle prépondérant comme moyen de transport de masse dans la mobilité climatiquement neutre du futur».

Dans un communiqué de presse, les deux groupes précisent que «le financement ne doit pas privilégier de technologie, c’est-à-dire qu’il pourra être attribué aussi bien à des bus électriques qu’à des bus à hydrogène».

(comm/aze)

Ton opinion

2 commentaires