Suisse: La Confédération et les cantons pour une nouvelle exposition nationale

Publié

SuisseLa Confédération et les cantons pour une nouvelle exposition nationale

S’ils sont partants pour la tenue d’une exposition nationale en 2027, le Conseil fédéral et les cantonaux ne veulent pas «endosser le rôle d’initiateurs» d’un tel événement.

Le Monolithe de Morat, l’une des réalisations architecturales marquantes de l'Expo.02.

Le Monolithe de Morat, l’une des réalisations architecturales marquantes de l'Expo.02.

VQH/Laurent Crottet

Le Conseil fédéral et la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) se sont prononcés ce mercredi sur la tenue d’une nouvelle exposition nationale. Dans un papier de position commun, ils ont posé les grandes lignes des conditions-cadres et ont dessiné les contours d’un futur événement.

La future exposition nationale «devra générer des bénéfices à long terme et être conçue en partant de la base (approche «bottom-up»). Un ancrage régional comprenant des mesures de soutien aussi bien financières que sur le fond est essentiel», expliquent-ils.

À noter que la Confédération et les cantons ne souhaitent pas «endosser le rôle d’initiateurs d’une exposition nationale»: ils sont d’avis que la conduite et la responsabilité du projet doivent être menées de bout en bout par l’association organisatrice. Berne et les cantons se disent toutefois disposés à accompagner le processus de planification. L’association organisatrice aura comme interlocuteur auprès de la Confédération, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO), et auprès des cantons, la CdC.

«La question d’un soutien financier de la Confédération et des cantons accueillant l’exposition sera tranchée par les parlements concernés en fonction de la structure du projet», poursuivent le Conseil fédéral et la CdC.

À l’heure actuelle, plusieurs projets «ont pour objectif la tenue d’une exposition nationale en 2027 ou dans les années suivantes». Si plusieurs initiatives mènent à des projets concrets, une procédure de sélection devra être envisagée.

La Confédération annonce déjà qu’elle se penchera sur les premières réflexions liées aux rôles et aux tâches de la Confédération, des cantons et de l’association organisatrice ainsi que sur les principales procédures dans le rapport consacré aux conditions-cadres de l’exposition nationale, qui doit être approuvé par le Conseil fédéral d’ici fin 2023.

«Une certaine tradition en Suisse»

Dans leur communiqué de presse, le Conseil fédéral et les cantons affirment que «les expositions nationales appartiennent à une certaine tradition en Suisse». En tant que projet intergénérationnel, «une exposition nationale peut avoir une vocation identitaire et contribuer à la cohésion nationale». Elle permet aussi de discuter des perspectives d’avenir et est une occasion de se présenter aux visiteurs venus de Suisse et de l’étranger. Enfin, «une exposition nationale peut et doit générer un bénéfice culturel et économique durable pour l’ensemble du pays», conclut le gouvernement et les cantons.

(comm/aze)

Ton opinion

3 commentaires