Omnisports: La Confédération vole au secours des clubs pros et semi-pros
Actualisé

OmnisportsLa Confédération vole au secours des clubs pros et semi-pros

Le Conseil fédéral a décidé de venir en aide aux clubs de sport professionnels en débloquant une aide à fonds perdus pour la première fois depuis le début de la crise. Viola Amherd en détaille les contours.

par
Grégory Beaud
Les clubs suisses bénéficieront de prêts à fonds perdus pour compenser les pertes occasionnées par l’absence de spectateurs, donc de revenus grâce à la billetterie.

Les clubs suisses bénéficieront de prêts à fonds perdus pour compenser les pertes occasionnées par l’absence de spectateurs, donc de revenus grâce à la billetterie.

KEYSTONE

Les formations professionnelles et semi-professionnelles vont obtenir de l’aide de la part de la Confédération. Après avoir longtemps dû composer avec des prêts soumis à de nombreuses conditions, les clubs se sont vus promettre des aides à fonds perdus.

Dans sa séance ordinaire de ce mercredi, le Conseil fédéral a décidé de mettre 115 millions à disposition des clubs afin de «sauvegarder les structures de base du sport de performance et du sport populaire en Suisse». Le gouvernement tient également à «maintenir le championnat et les matches».

Outre les prêts - qui sont toujours à disposition -, les clubs pourront dorénavant réclamer un montant qui se basera sur les recettes de la saison 2018-2019. Les indemnités peuvent aller jusqu’aux deux tiers des revenus de billetterie lors de la saison en question.

Cette manne est soumise à des exigences strictes. Les clubs «doivent notamment réduire durablement les très hauts salaires et renoncer à la distribution de dividendes, poursuivre le travail d’encouragement de la relève et de la promotion des femmes dans la même mesure que lors de la saison 2018-2019». En outre, les fonds devront être «utilisés de manière totalement transparente».

Viola Amherd: «On se rend compte que cela ne suffit plus»

«En Suisse, 200’000 jeunes pratiquent du sport dans un club de foot ou de hockey, a expliqué la Conseillère fédérale en charge des sports Viola Amherd. C’est aussi pour stabiliser cette structure que nous avons pris cette décision. Si cette dernière venait à disparaître, il faudrait des années pour reconstruire toute cette pyramide de formation.»

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports a étayé ses propos: «Après des prêts dans un premier temps, nous nous rendons bien compte que cela ne suffit désormais plus. Cette mesure avait été prise avec deux tiers des spectateurs présents dans les stades et patinoires. C’est pourquoi nous avons pris la moyenne de spectateurs des clubs lors de la saison 2018-2019 pour calculer le montant d’aide alloué aux clubs. Pour arriver à ces 115 millions, nous avons pris le pire scénario possible, à savoir que toute la saison de football et de hockey se déroulera devant des gradins vides. Nous sommes conscients qu’il y a aussi des pertes en matière de sponsoring, gastronomie et marketing. Mais la Confédération ne va pas aider dans ces domaines.»

Ministre des sports, Viola Amherd a apporté de bonnes nouvelles aux clubs sportifs en ce mercredi.

Ministre des sports, Viola Amherd a apporté de bonnes nouvelles aux clubs sportifs en ce mercredi.

KEYSTONE

Votre opinion

18 commentaires