30.08.2017 à 10:36

SuisseLa consommation affectée par l'emploi et l'auto

L'indicateur UBS s'est inscrit en juillet à 1,38 point.

L'essoufflement du marché automobile a pesé sur l'indice de la consommation.

L'essoufflement du marché automobile a pesé sur l'indice de la consommation.

L'indicateur UBS de la consommation affiche à 1,38 point, toujours affecté par la progression relativement faible de l'emploi, et l'essoufflement du marché de l'automobile. A terme, la dépréciation du franc devrait avoir un impact positif.

L'indice de juillet reflète une croissance de la consommation un peu en retrait par rapport à la moyenne à long terme du début du troisième trimestre, indique mercredi UBS.

L'évolution de l'emploi au cours des derniers trimestres continue de freiner la consommation des ménages en Suisse.

Affichant une chute de 4,6% en juillet par rapport à l'année précédente, le nombre d'immatriculations de nouveaux véhicules a aussi pesé sur la balance. Avec 24'885 inscriptions enregistrées le mois dernier, le niveau atteint un plus bas depuis 2009. Des chiffres poussifs toutefois compensés par les nuitées hôtelières de résidents en Suisse, qui ont crû de 9,4% sur un an. Totalisant 1,41 million de nuitées, juillet affiche même un record.

La dépréciation du franc va entraîner une hausse de l'inflation. Si le pouvoir d'achat des ménages s'en trouvera limité, la compétitivité du commerce de détail et du tourisme sera, elle, par contre stimulée par rapport à l'étranger. Pour UBS, le franc plus faible devrait donc avoir un effet légèrement positif sur la croissance de la consommation.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!