Coupe du monde: la consultante de la BBC porte le brassard One Love

Publié

Qatar 2022La consultante de la BBC porte le brassard One Love

Si le capitaine Harry Keane n’a pu afficher son soutien à la diversité, l’ancienne joueuse Alex Scott l’a fait à sa place. Une supportrice galloise a dû retirer son bonnet arc-en-ciel.

par
Michel Pralong
Alex Scott, à droite, parlant avec la journaliste Kelly Sommers sur BBC Sport.

Alex Scott, à droite, parlant avec la journaliste Kelly Sommers sur BBC Sport.

BBC Sport

L’Angleterre, comme six autres nations européennes dont la Suisse, comptait faire porter le brassard One Love à son capitaine Harry Keane lors de son match face à l’Iran. Mais face aux menaces de la FIFA, qui a promis un carton jaune aux capitaines qui arboreraient ce message de soutien à la diversité, dans un Qatar qui réprime l’homosexualité, les sept équipes ont fait marche arrière.

Pourtant, avant la première rencontre de l’équipe d’Angleterre lundi, les téléspectateurs britanniques ont pu voir un brassard One Love sur la pelouse. Il était porté par la consultante de BBC Sport, l’ancienne joueuse Alex Scott. Un geste courageux, salué sur les réseaux sociaux, même si certains ont relativisé son acte, en postant d’anciennes photos d’Alex Scott, l’une la montrant aux côtés de Vladimir Poutine en compagnie d’autres stars du foot. C’était lors du Mondial en Russie en 2018.

«Nous parlons des travailleurs migrants, nous parlons de la communauté LGBT+, nous parlons des droits des femmes. Espérons que d’ici quatre ans, à la prochaine Coupe du monde, nous n’aurons plus jamais à avoir ces conversations» a dit Alex Scott, citée par l’HuffPost.

Une ancienne capitaine privée de bob

Si pour l’instant, les conséquences de son geste ne sont pas connues (s’il y en a eu), une supportrice galloise a subi, elle, la rigidité qatarienne. Et il ne s’agit pas de n’importe qui puisque c’est Laura McAllister, ancienne capitaine de l’équipe féminine du Pays de Galles, directrice de l’association galloise de football et ancienne candidate au Conseil de la FIFA. Homosexuelle, elle portait sur la tête un bonnet aux couleurs de l’équipe du Pays de Galles, mais en version arc-en-ciel. En entrant dans le stade lundi pour assister à la rencontre entre son équipe et les États-Unis, les services de sécurité l’ont obligée à retirer son couvre-chef.

Laura McAllister se vit intimer l’ordre d’enlever son bob arc-en-ciel qui lui sera confisqué

Laura McAllister se vit intimer l’ordre d’enlever son bob arc-en-ciel qui lui sera confisqué

BBC

«Ainsi, malgré les belles paroles de la FIFA avant l’événement, les chapeaux arc-en-ciel de Cymru (le Pays de Galles en gallois) ont été confisqués au stade, le mien inclus», a-t-elle écrit ensuite. Cette mésaventure n’arriverait qu’aux femmes, a déclaré l’association galloise Rainbow Wall: «Notre bob arc-en-ciel. Nous en sommes si fiers, mais la nouvelle sur le terrain ce soir est que nos supportrices galloises qui les portent au Qatar se les font enlever, pas les hommes, juste les femmes».

Un journaliste américain a en effet expliqué qu’il avait été arrêté une demi-heure par la sécurité avant le même match, parce qu’il portait un t-shirt arc-en-ciel. «Finalement, un commandant est venu, a dit que je pouvais passer et s’est excusé», a-t-il déclaré à la BBC. Le traitement n’est donc pas le même suivant le sexe.

Ton opinion

91 commentaires