Publié

DouanesLa contrebande de denrées alimentaires explose à Genève

L'Administration fédérale des douanes a connu en 2014 des records en matière de séjour illégal et d'activités des passeurs, mais aussi en contrebande de denrées alimentaires.

par
cht
En 2014, 160 enquêtes d'envergure ont été ouvertes sur des importations illégales de denrées alimentaires de France en Suisse.

En 2014, 160 enquêtes d'envergure ont été ouvertes sur des importations illégales de denrées alimentaires de France en Suisse.

L'année 2014 à l'Administration fédérale des douanes (AFD) a été marquée par des records en matière de séjour illégal et d'activités des passeurs. A Genève, la section antifraude de la Direction des douanes Genève a pris des mesures pour contrer l'augmentation inquiétante des cas de contrebande professionnelle de denrées alimentaires.

En 2014, 160 enquêtes d'envergure (74 en 2013) ont été ouvertes sur des importations illégales de denrées alimentaires de France en Suisse. «Ce phémonène explose, car les taxes sont chères», a déclaré jeudi devant la presse Jérôme Coquoz, directeur d'Arrondissement, lors d'une conférence de presse à la douane de Bardonnex (GE).

Nombreuses interpellations

Avec le soutien du Corps des gardes-frontière, de nombreux commerçants genevois, mais aussi romands, ont été interpellés. Les enquêtes démontrent que plusieurs dizaines de tonnes de marchandises ont été importées sans annonce par ces marchands ou restaurateurs.

Une opération ciblée menée l'été dernier par 50 collaborateurs a permis d'interpeller une vingtaine de commerçants, épiciers, et restaurateurs a souligné M. Coquoz. Plus de 500 kilos de marchandise ont été saisis, dont de la viande impropre à la consommation.

Douze enquêtes ont été ouvertes. Elles ont montré que les fraudeurs n'en étaient pas à leur coup d'essai.

(ats)

Ton opinion