Festivités - La Corée du Nord a fêté l’anniversaire de Kim Il Sung
Publié

FestivitésLa Corée du Nord a fêté l’anniversaire de Kim Il Sung

Le 15 avril, jour de l’anniversaire du grand-père de l’actuel dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, est la date la plus importante du calendrier politique annuel en Corée du Nord.

AFP

La Corée du Nord a célébré jeudi l’anniversaire de la naissance de son fondateur et premier dirigeant Kim Il Sung (1912 – 1994), lors de festivités au cours desquelles des habitants portant des masques ont déposé des fleurs devant sa statue à Pyongyang.

Le 15 avril, jour de l’anniversaire du grand-père de l’actuel dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, est la date la plus importante du calendrier politique annuel en Corée du Nord où elle est connue comme le «Jour du Soleil».

Statues géantes

Des groupes d’habitants se sont rendus sur la colline de Mansu, où des statues géantes en bronze de Kim Il Sung et de son successeur Kim Jong Il dominent la capitale, pour déposer des fleurs à leur base. «Les camarades Kim Il Sung et Kim Jong Il seront toujours avec nous», pouvait-on lire sur une inscription composée de fleurs.

Des habitants, dont de nombreuses femmes en tenue traditionnelle, se sont rassemblés dans des lieux emblématiques pour assister à des spectacles. Dans les rues, tout le monde portait des masques, mais le visage des danseurs n’était pas couvert. L’an dernier, les festivités avaient été réduites à cause de la pandémie de coronavirus.

«La Corée du Nord a rétabli les commémorations à un niveau presque normal par rapport à l’an dernier lorsque la plupart des activités avaient été annulées à cause du Covid», a déclaré à l’AFP Yang Moo-jin de l’Université des études nord-coréennes de Séoul.

Kim Il Sung a vécu de 1912 à 1994.

Kim Il Sung a vécu de 1912 à 1994.

AFP

Marathon annulé

Plusieurs événements ont cependant été de nouveau annulés, notamment le marathon de Pyongyang, le plus lucratif de l’année pour ce qui concerne le tourisme. La Corée du Nord a également annoncé qu’elle ne participerait pas aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Kim était absent des commémorations en 2020, ce qui avait provoqué des spéculations sur son état de santé. Au début de la semaine, le dirigeant a posé pour des photos avec des délégués à une conférence du parti au pouvoir.

Au congrès du parti en janvier, il s’est excusé pour des erreurs commises dans la gestion de l’économie, soulignant que les cinq dernières années avaient été «les pires».

Vénéré depuis l’enfance

Les Nord-Coréens vénèrent depuis l’enfance Kim Il Sung et Kim Jong Il, et tous les adultes portent des badges représentant l’un ou l’autre ancien dirigeant.

La Corée du Nord est plus isolée que jamais après avoir fermé ses frontières pour se protéger du coronavirus qui a émergé en Chine. Pyongyang affirme n’avoir aucun cas de Covid-19, ce dont doutent les experts.

(AFP)

Votre opinion