Actualisé 12.02.2013 à 09:29

DéfianceLa Corée du Nord réalise un essai nucléaire «déstabilisateur»

Pyongyang a confirmé avoir procédé mardi à un 3e essai, «avec succès», et a utilisé cette fois un engin miniaturisé, une opération qu'elle a présentée comme une réponse à «l'hostilité» des USA. Berne condamne.

Le tir d'une fusée par la Corée du Nord le 12 décembre dernier.

Le tir d'une fusée par la Corée du Nord le 12 décembre dernier.

AFP

«Un troisième essai nucléaire a été mené avec succès», a annoncé l'agence officielle KCNA. «Ce test nucléaire de haut niveau, avait, contrairement à ceux du passé, plus de puissance explosive et a utilisé un engin miniaturisé et plus léger», a encore précisé l'agence.

La conduite de l'essai souterrain, le troisième après ceux de 2006 et 2009, a été confirmée par un conseiller de la présidence sud-coréenne, qui a immédiatement convoqué une réunion de son conseil de sécurité nationale. Le gouvernement japonais a fait de même. La Russie a également condamné l'essai.

L'armée sud-coréenne a relevé son niveau d'alerte et Séoul qui assure la présidence tournante a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à 15 heures indique Yonhap. Des diplomates ont confirmé que le Conseil de sécurité allait tenir une réunion d'urgence sur cette question dans la journée de mardi.

«Déstabilisateur»

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a de même condamné l'essai nord-coréen, qui est «profondément déstabilisateur». «C'est une violation claire et grave des résolutions du Conseil de sécurité», a-t-il indiqué.

L'utilisation d'un engin miniaturisé est source d'inquiétude pour les puissances internationales, car elle laisse entendre que Pyongyang maîtrise désormais la délicate technologie permettant de fabriquer une bombe suffisamment petite pour être fixée sur une ogive.

Jusqu'à présent, l'incertitude demeurait sur la capacité du régime communiste à développer une tête nucléaire pour missile à longue portée.

Changement radical?

Si Pyongyang est effectivement parvenu à mettre au point une bombe miniaturisée, la donne serait radicalement changée. D'autant que le Nord a réussi début décembre à envoyer dans l'espace une fusée, progrès significatif dans sa technologie balistique.

«Le test nucléaire a été mené dans le cadre de mesures visant à protéger notre sécurité nationale et souveraineté contre l'hostilité incessante des Etats-Unis, qui ont violé le droit de notre république à mener des lancements pacifiques de satellite», a ajouté KCNA.

Condamnations unanimes

-La Suisse condamne le nouvel essai nucléaire annoncé par la Corée du Nord. Cet essai viole les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, représente un danger pour la paix et la sécurité de la région, et va à l’encontre des efforts de la communauté internationale en matière de non-proliférationm, a dit mardi le DFAE. -Le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a qualifié cet essai nord-coréen de «profondément déstabilisateur». -Barack Obama appelle à une action internationale «rapide» et «crédible» -Londres condamne fermement cet essai et souhaite «une réponse forte» du Conseil de sécurité de l'ONU -Moscoucondamne l'essai nucléaire de Pyongyang, estimant qu'il s'agit d'une violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU. -Pékina manifesté sa «ferme opposition» à ce 3e essai nucléaire -Tokyoqualifie cet essai «d'extrêmement regrettable» par la voix de son premier ministre, Shinzo Abe, qui ajoute «nous allons protester fermement»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!