Actualisé 03.03.2016 à 04:18

AlerteLa Corée du Nord tire des projectiles en mer

Pyongyang a tiré des projectiles de courte portée en mer du Japon, jeudi, juste après que l'ONU a renforcé ses sanctions.

Quelques heures après le vote de l'Onu pour le renforcement des sanctions envers la Corée du Nord, Pyonyang a tiré des projectiles à courte porté en mer du Japon, selon Séoul. (Image - 2 mars 2016)

Quelques heures après le vote de l'Onu pour le renforcement des sanctions envers la Corée du Nord, Pyonyang a tiré des projectiles à courte porté en mer du Japon, selon Séoul. (Image - 2 mars 2016)

AFP

La Corée du Nord a tiré des projectiles à courte portée au large de ses côtes orientales jeudi, quelques heures après l'adoption d'une résolution alourdissant nettement les sanctions contre Pyongyang, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense.

Après avoir qualifié ces projectiles de «missiles» dans un premier temps, le ministère a déclaré ensuite qu'il était toujours en train de les analyser.

Le Nord a tiré ces projectiles «en mer orientale (mer du Japon) à 10H00 (02H00 en Suisse)», a déclaré à la presse un porte-parole, Moon San-Gyun.

«La Corée du Sud surveille tout mouvement supplémentaire que pourrait faire le Nord», a-t-il ajouté.

De fait, Pyongyang tire à intervalles réguliers des missiles ou des fusées pour signifier son mécontentement vis-à-vis de ses voisins et plus largement de la communauté internationale.

Séoul salue les sanctions

Jeudi matin, avant cet événement, la présidente sud-coréenne Park Geun-hye avait salué l'adoption par l'ONU d'une nouvelle série de lourdes sanctions contre la Corée du Nord, estimant qu'il s'agissait d'un message fort pour inciter Pyongyang à renoncer à ses ambitions nucléaires. «J'espère sincèrement que le Nord va à présent abandonner son programme de développement nucléaire et emprunter la voie du changement», avait-elle alors dit.

La présidente sud-coréenne a adopté un ton de plus en plus dur envers Pyongyang depuis le quatrième essai nucléaire nord-coréen du 6 janvier et le tir le 7 février d'une fusée, largement considéré comme un test de missile balistique déguisé.

Les nouvelles sanctions «envoient un message fort de la part de la communauté internationale qui recherche la paix dans la péninsule coréenne et dans le monde», a-t-elle ajouté.

Décrétées mercredi par le Conseil de sécurité de l'ONU ces sanctions sont les plus lourdes jamais infligées à la Corée du Nord.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!