La Corée du Sud autorise l’importation de poupées gonflables

Publié

MœursLa Corée du Sud autorise l’importation de poupées gonflables

Les douanes saisissaient ces jouets sexuels parce qu’ils portaient atteinte aux «belles traditions» du pays, mais des tribunaux ont estimé que ce n’était pas le cas.

par
Michel Pralong
Les poupées gonflables fabriquées à l’étranger, comme ici au Japon, sont souvent de meilleure qualité que les Coréennes.

Les poupées gonflables fabriquées à l’étranger, comme ici au Japon, sont souvent de meilleure qualité que les Coréennes.

AFP

Depuis 2018, les douanes sud-coréennes ont saisi plus de 1000 poupées gonflables importées dans le pays. Aucun texte ne les bannit spécifiquement, mais ces mesures sont prises en vertu d’une loi qui interdit l’importation de biens qui «portent atteinte aux belles traditions et à la moralité publique du pays».

Ces saisies ne faisaient évidemment pas l’affaire des importateurs, qui ont porté plusieurs cas devant les tribunaux. Et la plupart des cours de justice ont admis que ces objets sexuels sont utilisés dans les espaces privés des gens et ne portent donc pas atteinte à la dignité humaine. Le service des douanes a ainsi annoncé lundi 26 décembre qu’il allait appliquer une nouvelle directive et laisser entrer les poupées gonflables dans le pays, explique le «Daily Mail».

La vente des poupées gonflables n’était pas interdite dans le pays, juste leur importation. Mais celles fabriquées localement sont de qualité généralement inférieure à celles provenant de l’étranger, L’un des importateurs de poupées a déclaré qu’il avait déjà pu en récupérer une vingtaine qui était bloquée chez les douaniers. Mais il va entamer des poursuites pour être dédommagé par le gouvernement car de nombreuses poupées sont devenues inutilisables après un temps trop long passé en dépôt.

Les poupées gonflables représentant des enfants sont en revanche toujours interdites.

Ton opinion