Suisse - La création du passeport vaccinal s’accélère
Publié

SuisseLa création du passeport vaccinal s’accélère

Un groupe de travail de l’OFSP devrait décider ce lundi, de la forme concrète que devra prendre le futur certificat de vaccination, afin qu’il soit reconnu au niveau suisse et international.

Le passeport sanitaire, un sésame pour voyager en Europe cet été

Beaucoup de Suisses ne rêvent que d’une chose: pouvoir retrouver la liberté et voyager à nouveau à l’étranger sans contrainte. Mais ce rêve passera sans doute par un passeport vaccinal pour le Covid-19. Un passeport qui prend désormais une forme de plus en plus concrète puisque l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) doit faire son choix ce lundi, en vue d’un certificat uniforme, révèle le Tages-Anzeiger lundi.

En effet, la base juridique du certificat de vaccination a déjà été créée par le Parlement lors de sa session de printemps en mars. Depuis, un groupe de travail mis en place par l’OFSP travaille d’arrache-pied à l’élaboration du précieux sésame. Selon le Tagi, une cinquantaine de candidats ont proposé leurs solutions au Conseil fédéral et l’OFSP doit décider ce lundi, quelle méthode est la plus appropriée et donc avec quel prestataire travailler.

L’Union européenne veut lancer son passeport vaccinal le 26 juin. La Suisse devrait se rallier à l’UE sur ce sujet. 

L’Union européenne veut lancer son passeport vaccinal le 26 juin. La Suisse devrait se rallier à l’UE sur ce sujet.

AFP

Une solution des médecins et pharmaciens?

La question est maintenant de savoir comment les informations seront enregistrées dans un certificat uniforme, infalsifiable et reconnu au niveau international. Jusqu’ici, les différents centres de vaccination n’ont pas réussi à se mettre d’accord. Les centres, les cabinets médicaux, les pharmacies et les hôpitaux enregistrent en effet leurs données de manière parfois complètement différente.

Selon le Tagi, médecins et pharmaciens auraient proposé une solution «acceptable» au Conseil fédéral. La faîtière des médecins, la FMH ainsi que PharmaSuisse ont lancé conjointement un service de certificat qui sera intégré directement dans les applications logicielles existantes. «Il ne serait donc pas nécessaire de construire une nouvelle plateforme, ce qui favoriserait un déploiement rapide du certificat Covid-19», selon le coordinateur du projet.

Avant l’été et avec l’UE

Il faut dire que le temps presse. Car l’objectif de l’OFSP est toujours le même: le certificat de vaccination est prêt pour l’été. Avec la solution des médecins et pharmaciens, les personnes vaccinées, testées ou immunisées recevraient un code QR sous forme papier, un code qui pourrait également être scanné avec un smartphone et présenté via une application. Les données ne seraient stockées que par les émetteurs de certificats et les personnes concernées.

Pour rappel, l’UE a promis un passeport vaccinal européen pour le 26 juin. Et tout porte à croire que la Suisse se ralliera à la solution de l’Union européenne, soit le «certificat vert numérique». Ce n’est que de cette manière que les voyages vers les États de l’UE seront bientôt à nouveau possibles, souligne le Tagi. Et les négociations avec Bruxelles seraient particulièrement intenses. L’UE aurait même déjà adapté son règlement en faveur de Berne, faisant référence non plus aux «citoyens de l’UE» mais de manière beaucoup plus neutre à des «personnes».

(cht)

Votre opinion

202 commentaires