Actualisé

BerneLa crèche n'entrera définitivement pas au Palais fédéral

Malgré une nouvelle tentative du Valaisan Jean-Luc Addor (UDC/VS), la crèche ne remplacera pas le bon vieux sapin de Noël sous la Coupole.

par
lematin.ch
Malgré l'insistance de la droite conservatrice, la crèche de Noël n'entrera pas au Palais fédéral comme symbole de la civilisation occidentale et de la Suisse en particulier.

Malgré l'insistance de la droite conservatrice, la crèche de Noël n'entrera pas au Palais fédéral comme symbole de la civilisation occidentale et de la Suisse en particulier.

istock

Par 107 voix contre 70, le Conseil national a refusé lundi une initiative de Jean-Luc Addor (UDC/VS) visant à installer une crèche de Noël chrétienne au Palais fédéral durant les Fêtes de fin d'année. L'UDC et une bonne majorité du PDC (mais pas tous) ont soutenu cette idée, ainsi que deux élus du PLR, Jacqueline de Quattro (PLR/VD) et Laurent Wehrli (PLR/VD).

Contre la neutralité confessionnelle de l'Etat

Le Valaisan de Savièse n'en était pas à son coup d'essai en la matière. En mai 2019, la Délégation administrative de l'Assemblée fédérale lui avait déjà refusé une demande similaire, estimant que l'installation d'une crèche était contraire au principe de neutralité confessionnelle de l'Etat.

Symbole de la solidarité familiale

Pour Jean-Luc Addor, il s'agit de remplacer le grand sapin placé chaque année devant les statues des trois Confédérés dans l'entrée du Palais fédéral. Pour lui, «la crèche constitue dans toute la civilisation occidentale et en Suisse en particulier, une tradition populaire et un symbole de solidarité familiale».

Libre à chacun...

Le Valaisan plaçait sa démarche loin de tout prosélytisme: «La simple présence d'une crèche ne serait en rien susceptible de compromettre la liberté de quiconque, car elle n'obligerait aucun citoyen à adhérer à une religion quelconque.» Peut-être, mais le plénum n'a pas débattu de cette question, il a simplement suivi la proposition du bureau de refuser l'abandon du sapin traditionnel, roi des forêts, aimé pour sa verdure neutre...

E. F.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!