Souvenir: La Croatie et la Serbie se rappellent de la «Tempête»
Publié

SouvenirLa Croatie et la Serbie se rappellent de la «Tempête»

Pour les 20 ans de l'opération «Tempête», la Croatie a célébré la «victoire». La Serbie a, elle, commémoré les victimes.

Mardi 4 août, des avions de chasse croates ont survolé Zagreb pour célébrer l'opération «Tempête».>

Mardi 4 août, des avions de chasse croates ont survolé Zagreb pour célébrer l'opération «Tempête».>

, AFP

La Croatie entamait mardi 4 août des célébrations de deux jours de sa «victoire» dans l'opération «Tempête», qui lui avait permis, il y a 20 ans, de reconquérir des territoires contrôlés par des sécessionnistes serbes, alors que la Serbie se souvient de son côté des victimes d'un «pogrome».

A Zagreb, le 20e anniversaire de la «libération» du pays sera célébré en fin de journée par un défilé militaire auquel participeront quelque 3000 militaires, dont des anciens combattants du conflit serbo-croate (1991-95), plus de 300 véhicules et une trentaine d'avions et d'hélicoptères.

«La Tempête» avait été un tournant crucial (dans le conflit), une opération militaire brillante, justifiée et légitime«, a déclaré la présidente croate Kolinda Grabar Kitarovic, en appelant ses concitoyens à être »fiers et dignes« pendant les deux jours de célébrations.

Les autorités croates poursuivront mercredi 5 août les célébrations à Knin (sud), chef-lieu pendant la guerre d'une »république« autonome éphémère, proclamée à l'époque par les rebelles serbes.

20'000 morts dans le conflit

La proclamation en 1991 par la Croatie de son indépendance de la Yougoslavie a été suivie d'une guerre entre les forces de Zagreb et les sécessionnistes serbes soutenus par Belgrade. Ce conflit a fait environ 20'000 morts.

Le 4 août 1995, les forces croates ont lancé l'opération »Tempête« pour reprendre une grande partie des territoires tenus par les indépendantistes serbes, mettant ainsi, pratiquement en quelques jours, fin à la guerre.

Des centaines de Serbes - 667 personnes, selon le Comité Helsinki et 2'500, selon le gouvernement serbe -, ont été tués pendant et après cette opération, et plus de 200'000 ont fui la Croatie.

Les autorités serbes organiseront pour leur part dans la soirée une commémoration pour se souvenir de ces victimes. Cette cérémonie aura lieu à Sremska Raca (nord-ouest), sur un pont entre la Bosnie et la Serbie par lequel arrivait, il y a vingt ans, la colonne avec des réfugiés serbes.

»Ces fous avaient transformé vos foyers en feu, et maintenant ils célèbrent votre souffrance comme leur victoire«, a déclaré le président serbe Tomislav Nikolic, lors d'une cérémonie religieuse à la mémoire des victimes.

Le gouvernement serbe a décrété un jour de deuil national pour mercredi, en affirmant que l'opération »Tempête« était le »pire nettoyage ethnique« dans l'histoire récente de l'Europe.

(AFP)

Votre opinion