Crise des réfugiés: La Croatie ouvre sa frontière avec la Serbie

Publié

Crise des réfugiésLa Croatie ouvre sa frontière avec la Serbie

Le pays a autorisé des milliers de personnes à entrer sur leur territoire alors qu'elles attendaient à la frontière.

1 / 126
Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Marko Djurica, Reuters
A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

Stoyan Nenov, Reuters
Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Keystone

La Croatie a autorisé, lundi en fin d'après-midi, l'entrée des milliers de migrants qui étaient massés à sa frontière avec la Serbie, a constaté un photographe de l'AFP. La proposition inquiète les commerçants qui font valoir que 11 des 57 centres commerciaux d'Oslo sont situés dans le centre-ville.

«La police croate a ouvert la porte et tous les réfugiés qui étaient devant le passage frontière sont entrés» en Croatie, a, de son côté déclaré Jan Pinos, volontaire tchèque sur place.

Environ 3000 migrants étaient massés lundi, par une pluie battante, à la frontière entre la Serbie et la Croatie attendant d'entrer en territoire croate, une situation tendue menaçant d'échapper à tout contrôle.

Passages au ralenti

Les entrées de migrants en territoire croate se faisaient au ralenti depuis que la Slovénie, devenue le nouveau pays de transit des migrants après la fermeture vendredi soir par la Hongrie de sa frontière avec la Croatie, a fait savoir qu'elle limiterait l'entrée sur son territoire à 2500 migrants par jour.

A Beraskovo, tout au long de la journée de lundi, les migrants étaient autorisés en entrer par petits groupes de 50 personnes toutes les heures ce qui faisait craindre la création d'un goulot d'étranglement.

Plus de 15000 migrants, dont beaucoup de réfugiés fuyant les conflits au Moyen Orient, sont entrés en Macédoine samedi et dimanche et étaient en route vers la Serbie, la Croatie et plus loin la Slovénie et l'Europe occidentale.

(AFP)

Ton opinion