28.11.2014 à 13:18

EpidémieLa Croix-Rouge demande de la prudence face à Ebola

La Fédération internationale de la Croix-Rouge a mis en garde vendredi à Genève contre un excès de confiance dans la lutte contre l'Ebola.

1 / 112
Des chercheurs ont découvert un anticorps qui neutralise les trois principales souches du virus Ebola en analysant le sang d'un survivant de la dernière épidémie en Afrique. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à un premier vaccin doté d'une efficacité étendue. (Jeudi 18 mai 2017)

Des chercheurs ont découvert un anticorps qui neutralise les trois principales souches du virus Ebola en analysant le sang d'un survivant de la dernière épidémie en Afrique. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à un premier vaccin doté d'une efficacité étendue. (Jeudi 18 mai 2017)

Keystone
Un vaccin contre Ebola, mis au point par des chercheurs canadiens, fera prochainement l'objet d'une nouvelle phase d'essais cliniques. (Mardi 18 octobre 2016)

Un vaccin contre Ebola, mis au point par des chercheurs canadiens, fera prochainement l'objet d'une nouvelle phase d'essais cliniques. (Mardi 18 octobre 2016)

Keystone
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la fin de l'épidémie Ebola en Guinée. (Mercredi 1er juin 2016)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la fin de l'épidémie Ebola en Guinée. (Mercredi 1er juin 2016)

AFP

Si de premiers résultats positifs sont constatés, le combat est loin d'être terminé et pourrait n'être qu'à son début.

«Les opérations de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de leurs partenaires commencent à porter leurs fruits en Sierra Leone, en Guinée et au Libéria, mais nous devons nous garder de tout excès de confiance», a affirmé Elhadj As Sy, secrétaire général de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

«Les progrès enregistrés dans la lutte contre Ebola doivent être regardés comme une confirmation que notre approche collective est concluante et nous encourager à garder le cap jusqu«à ce que l«épidémie soit réellement sous contrôle», a-t-il ajouté.

«Si nous entrevoyons les premiers résultats positifs des opérations mises sur pied, le combat est loin d«être terminé. En réalité, il pourrait bien n«être qu«à son début», a averti la Fédération.

La situation n'est pas claire

L'organisation souligne que la situation est loin d«être claire. A Gueckédou, en Guinée, foyer initial de l«épidémie, on a observé une nouvelle flambée. C«est le cas également à Macenta, où la Croix-Rouge française a récemment ouvert une unité d«isolement.

En Sierra Leone, certains signes suggèrent que les mesures appliquées dans les zones les plus touchées sont efficaces, mais de nouveaux cas surgissent dans des régions auparavant épargnées. Dans la capitale Freetown, le nombre de malades augmente selon une courbe similaire à celle récemment observée à Monrovia, au Libéria, relève la Fédération.

Plus de dix mille volontaires et quelque 200 délégués internationaux ont pris part jusqu'ici aux interventions des Sociétés de la Croix-Rouge de Guinée, du Liberia, de Sierra Leone et du Mali réalisées avec l«appui de leurs partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

La FICR a révisé trois de ses six appels d«urgence, portant à plus de 100 millions de francs le montant total des fonds réclamés pour intensifier ses activités. L'épidémie de fièvre Ebola a fait 5689 morts sur un total de 15'935 cas recensés depuis le mois de mars, selon le dernier bilan communiqué mercredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!