Jura: La dame dénouait deux laisses avant sa chute mortelle dans la Sorne
Actualisé

JuraLa dame dénouait deux laisses avant sa chute mortelle dans la Sorne

L’enquête conclut à une cause accidentelle, après la mort d’une résidente à Delémont qui promenait son chien au bord de la rivière.

par
Vincent Donzé
La rive n’est abrupte qu’à l’endroit où la résidante de Delémont a vacillé.

La rive n’est abrupte qu’à l’endroit où la résidante de Delémont a vacillé.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Les promeneuses de chiens papotaient en se croisant, vendredi matin, le long de la promenade des Deux-Rivières, à Delémont (JU). Les conversations ne portaient pas sur le drame survenu la veille: sur la rive, aucune trace ne témoignait de l’accident mortel, lorsqu’une dame, après la tombée de la nuit, a vacillé avant de tomber dans la Sorne.

«Deux laisses se sont emmêlées et en les dénouant, une dame a fait un pas de trop en arrière», rapporte une source proche de l’enquête. Sa malchance, c’est d’avoir basculé dans l’espace séparant des aulnes glutineux d’une barrière en bois trop courte de trois ou quatre mètres.

«Il n’y a pas beaucoup d’eau. Elle a tapé dans les cailloux», suppose un curieux. Sa chute n’a pas été amortie: à cet endroit, des blocs de pierre ont été posés pour contenir les crues de la Sorne, dans un coude de la rivière.

Emporté par les flots

La police a été avisée sans délai: «Immédiatement, des patrouilles se rendaient sur place», rapporte la police. Les secouristes se sont regroupés autour de la station-service Migrol, mais le corps était déjà loin, emporté par les flots, en direction de Soyhières (JU).


«La personne ne pouvait être localisée de suite», indique la police jurassienne. Dès lors, les recherches ont mené les secouristes le long de la rivière entre Delémont et Soyhières, avec l’appui d’un hélicoptère. «Rapidement, une personne pouvait être localisée inconsciente au milieu de la rivière en dessous de la chapelle du Vorbourg», poursuit la police. Cette rivière, c’est la Birse, en aval de la confluence. Distance parcourue: 1300 mètres. Le corps immobilisé sur un îlot n’a pas été facile à ramener sur la rive.

La victime avait ses habitudes à la promenade des Deux-Rivières.

La victime avait ses habitudes à la promenade des Deux-Rivières.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Dans une eau à 8° ou 9°, l’hypothermie guette. Un massage cardiaque et les premiers soins ont été prodigués par les policiers. Les pompiers ont pris le relais, suivis par des ambulanciers, puis par le personnel Rega dépêché sur les lieux. La dame d’une soixantaine d’années a été héliportée. L’opération a duré deux heures.

Dans la soirée de jeudi, une mauvaise nouvelle est parvenue aux enquêteurs, informés par le service hospitalier: «La personne en question était malheureusement décédée à l’hôpital après son admission», a communiqué la police vendredi matin. Très vite, l’enquête a permis d’établir qu’il s´agissait d’une chute accidentelle. Le chien qui a perdu sa maîtresse a été remis au compagnon de celle-ci.

Le journaliste Thomas Le Meur a localisé l’endroit de la chute.

Le journaliste Thomas Le Meur a localisé l’endroit de la chute.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Votre opinion