Publié

SuisseLa DDC débloque 300'000 francs pour les sinistrés

La Suisse a débloqué 300'000 francs pour assister les personnes affectées par les inondations et l'effondrement d'un barrage en construction dans la province d'Attapeu, au sud-est du Laos.

1 / 14
La DDC envoie 300'000 francs pour aider les sinistrés. La somme est versée à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. (lundi 30 juillet 2018)

La DDC envoie 300'000 francs pour aider les sinistrés. La somme est versée à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. (lundi 30 juillet 2018)

Les secouristes sont toujours à pied d'oeuvre au Laos pour retrouver les centaines de disparus. (28 juillet 2018)

Les secouristes sont toujours à pied d'oeuvre au Laos pour retrouver les centaines de disparus. (28 juillet 2018)

AFP
Le bilan est désormais de 131 personnes disparues au Laos. L'eau du barrage effondré se déverse maintenant dans le Cambodge voisin. (Jeudi 26 juillet 2018)

Le bilan est désormais de 131 personnes disparues au Laos. L'eau du barrage effondré se déverse maintenant dans le Cambodge voisin. (Jeudi 26 juillet 2018)

AFP

Trois cent mille francs. C'est le montant versé par la Direction du développement et de la coopération (DDC) à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour venir en aide aux sinistrés du Laos suite à la rupture d'un barrage survenue lundi dernier (voir notre vidéo ci-dessous).

La Croix-Rouge du Laos apporte une aide d'urgence qui inclut la distribution de bâches, nourriture, eau potable, moustiquaires et kits d'hygiène, a indiqué la DDC. Elle réhabilite également des classes d'écoles et des puits endommagés, et fournit une aide financière individuelle.

Lundi dernier, le barrage hydro-électrique en construction Xe-Namnoy s'est effondré, libérant cinq milliards de mètres cubes d'eau. Une zone de plusieurs dizaines de kilomètres de long a été engloutie. Le lent retrait des eaux a bloqué l'accès à certains villages et recouvert la zone d'une boue épaisse.

Les autorités ont évoqué samedi dernier plus de 1100 personnes portées disparues. Le nombre précis de morts et de disparus reste inconnu du fait de la complexité de l'opération de sauvetage dans une zone difficilement accessible et du manque de transparence du pouvoir communiste.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!