Suisse: La débâcle du groupe Baumann devant la justice
Publié

SuisseLa débâcle du groupe Baumann devant la justice

Des centaines de Suisses ont laissé leurs économies dans la chute du groupe Baumann. Un intermédiaire travaillant pour l'entreprise va faire face aux juges mardi.

Le Tribunal pénal fédéral se penche sur cette affaire mardi.

Le Tribunal pénal fédéral se penche sur cette affaire mardi.

Keystone

La débâcle du groupe Ambros Baumann, du nom d'un financier bâlois décédé en 2007, s'ouvrira mardi prochain à Bellinzone. Considéré comme un «mini-Madoff helvétique», l'homme d'affaires a lésé des centaines d'investisseurs helvétiques.

Plus de 200 Fribourgeois et des dizaines de Vaudois ont laissé leurs économies dans la déconfiture du groupe Baumann, qui a entraîné des pertes de près de 100 millions de francs. Un intermédiaire qui travaillait pour le financier bâlois comparaîtra mardi devant le Tribunal pénal fédéral.

L'homme, âgé de 39 ans, a fait opposition à une ordonnance pénale le reconnaissant coupable d'avoir enfreint des dispositions légales réglementant l'acceptation de dépôts publics. Il est accusé d'avoir, conjointement avec quatre autres personnes, accepté de 74 clients des dépôts de près de 20 millions de francs.

Système «boule de neige»

Les rendements perçus par les investisseurs, qui reposaient sur un système de type «boule de neige», dépendaient de l'arrivée de nouveaux clients. En 2008, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) avait ouvert une procédure administrative avant que le Tribunal fédéral ne confirme ses conclusions et juge lui aussi qu'il y avait bien eu violation de la loi fédérale sur les banques.

L'intermédiaire cité à comparaître devant le TPF conteste toute infraction. Il déclare qu'il ignorait tout des «activités illégales» d'Ambros Baumann. Il dit s'être laissé aveugler et affirme avoir perdu lui-même d'importantes sommes d'argent dans la déconfiture du groupe. Son procès devrait durer une journée.

(ats)

Votre opinion