Publié

Présidentielle américaineLa déclaration d'impôts de Mitt Romney passe par la Suisse

Le candidat à l'investiture républicaine a finalement accepté de se plier à l'exercice de la transparence fiscale. Conseillé par un expert, il a fermé un compte en Suisse en 2010.

par
ATS
Le candidat à l'investiture républicaine Mitt Romney s'est finalement plié à l'exercice de la transparence fiscale. Il a déclaré plus de 42 millions de dollars (à peu près autant de francs suisses) pour les années 2010 et 2011 et a été très peu taxé en comparaison aux simples citoyens américains.

Le candidat à l'investiture républicaine Mitt Romney s'est finalement plié à l'exercice de la transparence fiscale. Il a déclaré plus de 42 millions de dollars (à peu près autant de francs suisses) pour les années 2010 et 2011 et a été très peu taxé en comparaison aux simples citoyens américains.

Reuters

Tancé par ses adversaires sur ses impôts qu'il n'avait pas rendus publics, le candidat républicain Mitt Romney a fini par se plier à l'exercice aujourd'hui. Le résultat n'est pas décevant: 42, 5 millions de dollars de revenus en 2010 et en 2011 dont une partie dormait sur un compte suisse jusqu'en 2010, année de la fermeture de son compte helvète.

Mais le compte suisse, si sulfureux puisse-t-il être dans l'imaginaire collectif, n'est pas ce qui fait tousser le plus les Américains. C'est plutôt la somme dont il a dû s'acquitter auprès de l'Etat qui fait tiquer son électorat potentiel.

«Politiquement embarrassant»

En effet, l'homme a été imposé à hauteur de 13,9 % en 2010 et de 15,4 % en 2011. Soit bien moins que la plupart des Américains. Explication: ses revenus sont essentiellement des revenus du capital, moins taxés.

Les conseillers de M. Romney ont aussi révélé la fermeture en 2010 d'un compte en Suisse. Un spécialiste en investissement avait alors estimé que ce compte pourrait être politiquement embarrassant pour M. Romney.

Ton opinion