Ski alpin: La der de Lindsey Vonn à Cortina
Publié

Ski alpinLa der de Lindsey Vonn à Cortina

La skieuse américaine va reprendre la compétition dans la station italienne, vendredi. Mais elle ne reviendra pas.

par
Yv. D.
Lindsey Vonn était en conférence de presse avec sa chienne, Lucy, mercredi à Cortina.

Lindsey Vonn était en conférence de presse avec sa chienne, Lucy, mercredi à Cortina.

ap

La Coupe du monde s'arrête à Cortina d'Ampezzo pour les filles, vendredi (descente), samedi (descente) et dimanche (super-G). Ce sera l'occasion de revoir Lindsey Vonn sur les skis, elle qui a manqué tout le début de saison. Et l'histoire entre la station italienne et la skieuse américaine ressemble à une romance.

C'est sur la piste Olimpia delle Tofane que Lindsey Kildow - c'était son nom de jeune fille - est montée pour la première fois sur un podium de Coupe du monde. Le 18 janvier 2004, elle terminait troisième de la descente derrière la Française Carole Montillet et l'Autrichienne Renate Goetschl.

«J'aime Cortina, tout le monde le sait, expliquait l'Américaine mercredi à son arrivée dans la station. C'est un endroit merveilleux et reprendre ici est la meilleure chose qui pouvait m'arriver. C'est ici que j'ai fait mon premier podium et quand j'ai appelé mon père pour lui annoncer la nouvelle, j'ai éclaté en sanglots.»

En 2015, c'est aussi à Cortina que Lindsey Vonn a établi un nouveau record en Coupe du monde dames avec 63 victoires à son compteur. Elle vivait alors en compagnie du golfeur Tiger Woods et les photos de leur bonheur avaient fait le tour du monde.

Aujourd'hui, la skieuse américaine de 34 ans en est à 82 victoires mais son retour n'est pas motivé par les records, même si les 86 victoires du Suédois Ingemar Stenmark ne sont pas loin. «C'est ma dernière saison, dit Vonn, alors je ne veux pas penser à la victoire. Je veux skier aussi bien que je peux et voir ce qui va arriver.»

Elle ajoute: «Mon corps me dit qu'il en a assez et il n'y a aucune chance pour que sois à Cortina l'année prochaine. Ce n'est pas parce que je ne le veux pas ou que je ne suis pas motivée, c'est purement physique. Il y a une vie après le ski. Cette année, je ne vais participer qu'aux épreuves de vitesse et je veux vraiment profiter de ma dernière fois à Cortina.»

Votre opinion