Actualisé

SuisseLa dernière cabine téléphonique au musée

Jeudi, la dernière cabine téléphonique de Suisse a été démontée dans le canton d'Argovie. Son avenir est déjà connu.

La fin des cabines téléphoniques.

La toute dernière cabine téléphonique de Suisse a été démontée jeudi à Baden (AG). Elle part au Musée de la communication à Berne.

La cabine de Swisscom située au 164 de la Bruggerstrasse à Baden a été soulevée par une grue devant de nombreuses caméras qui ont immortalisé l'événement. La toute première cabine en Suisse avait été installée en 1881 au bureau de poste Fraumünster, à Zurich.

La fin des cabines téléphoniques est annoncée depuis longtemps. Les Publifons ont commencé à être de moins en moins utilisés avec l'apparition des téléphones portables à la fin des années 1990. Tenant compte de cette évolution, le Conseil fédéral a décidé que les Publifons ne feraient plus partie du service universel à compter de 2018.

58'000 cabines en 1995

En 1995, la Suisse comptait 58'000 cabines publiques et privées, soit en moyenne un peu plus d'un appareil au kilomètre carré, selon Swisscom. Les communications étaient payées avec de l'argent ou des cartes. Ces dernières sont rapidement devenues des objets de collection. Swisscom reprend jusqu'à la fin du mois de février les cartes encore valables.

Entre 2004 et 2016, le nombre d'appels à partir des cabines à diminué de 95%. Plus de 1000 cabines n'étaient jamais utilisées pendant plusieurs jours. Les coûts d'entretien n'étaient plus couverts par les recettes provenant des appels. Au cours des deux dernières années, Swisscom a démonté 3000 Publifons.

Recyclage

Environ 650 cabines ont été recyclées. Elles servent, par exemple, de bourse d'échanges de livres, de bar, d'automate à boissons, de point d'installation d'un défibrillateur ou encore de lieu pour écouter des histoires.

En 2018, Swisscom a même organisé un concours visant à récompenser les dix meilleures idées de recyclage. Parmi les vainqueurs figuraient une cabane de jardin verticale, une serre à tomates, une galerie «do-it-yourself», une mini-disco et une mini-scène de spectacle.

La cabine de Baden va maintenant être installée au Musée de la communication à Berne. Pour le conservateur Juri Jaquemet, elle est comme «un fossile» du réseau de téléphonie fixe.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!