Actualisé 09.09.2019 à 14:25

La disparition d'une tête met un village en émoi

VANDALISME

Une sculpture placée dans un domaine agricole a été amputée ce weed-end à Boudry (NE).

par
Vincent Donzé

Le vol d'une tête a été commis dans la nuit de vendredi à samedi, à Boudry (NE). Le décor, c'est le jardin d'un domaine viticole, à la rue Louis-Favre 53. Un jardin privé, mais visible depuis le trottoir et accessible en franchissant un portail.

Un appel a été lancé sur les réseaux sociaux, avec à l'appui des photos avant/après. Dans la famille de ces sculptures en raku, c'est la tête de l'enfant qui a été chapardée par «des personnes malintentionnées», comme l'écrit l'internaute qui a posté les photos.

L'espoir, c'est que le voleur rapporte son butin, sachant qu'il aura du mal à le présenter sans passer au mieux pour un receleur. «Nous n'avons pas déposé plainte», précisent les dépositaires de l'oeuvre longiligne en terre cuite.

Tout Boudry

Le triptyque qui représente des parents et leur enfant appartient à leur auteur, l'artiste Dominique Humblot, potier, modeleur, céramiste et sculpteur à l'atelier de l'Ange à Neuchâtel.

«Tout Boudry en parle», confirme le viticulteur Alain Bovey. La sculpture est présente depuis six ans à l'entrée du domaine Christalain.

La fête villageoise bisannuelle Boudrysia qui s'est déroulée ce week-end a-t-elle servi de détonateur? «Surtout pas d'amalgame!», prévient Alain Bovey, qui garde l'espoir de retrouver la tête de l'enfant.

«Le chapardeur la rapportera peut-être, ou celui qui la trouvera abandonnée», espère le viticulteur de Boudry, navré pour l'artiste.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!