Actualisé

ArnaqueLa face sombre de Kickstarter

Tout n’est pas rose sur le principal le site de financement collaboratif. Les projets prennent le plus souvent des mois de retard, quand ils ne virent pas tout bonnement à l’arnaque.

par
Simon Koch
Kickstarter n’est pas un site de vente comme les autres, où l’internaute ferait du shopping à retardement. Soutenir avec succès un projet ne garantit pas qu’il sera livré un jour.

Kickstarter n’est pas un site de vente comme les autres, où l’internaute ferait du shopping à retardement. Soutenir avec succès un projet ne garantit pas qu’il sera livré un jour.

Le site Kickstarter est parmi les plus en vue du moment. Rendez-vous incontournable du Web créatif, il a distribué l’an dernier 274 millions de dollars entre plus de 18'000 projets, comme par exemple des disques, un satellite, une montre intelligente ou des BD. Si le concept vise à mettre en lien les internautes et les start-up afin d’éviter aux entrepreneurs les lourdeurs d’un investissement traditionnel, la démarche réserve parfois de mauvaises surprises aux internautes.

Votre opinion