Canton de Genève: La famille Bouvier cède Natural Le Coultre

Publié

Canton de GenèveLa famille Bouvier cède Natural Le Coultre

Le coût de la transaction pour la vente au groupe français André Chenue n'a pas été dévoilé.

Natural Le Coultre (NLC) va passer sous pavillon français.

Natural Le Coultre (NLC) va passer sous pavillon français.

Keystone

La famille Bouvier s'est séparée du spécialiste genevois d'entreposage et de transports d'oeuvres d'art Natural Le Coultre (NLC), impacté par les ennuis judiciaires d'Yves Bouvier. L'acheteur, le groupe français André Chenue, va conserver l'ensemble des 43 employés.

Le coût de la transaction pour la vente de cette société, lancée en 1859 et acquise dans les années 80 par la famille Bouvier, n'a pas été dévoilé. «C'est un rapprochement naturel» parce qu'une collaboration avec André Chenue a été depuis longtemps instaurée, a expliqué jeudi à l'ats le directeur de NLC, Franco Momente.

L'entreprise française, «efficace» dans le secteur des expositions, va contribuer à «des synergies que nous n'avions pas», notamment en matière de transports, dit-il. Les 43 employés du groupe NLC à Genève sont repris, explique-t-il également, confirmant une information publiée par les quotidiens Tribune de Genève et 24 Heures.

Selon le directeur, Yves Bouvier, qui n'a pas d'enfants, «devait avoir l'idée d'une continuité avant l'éclatement de l'affaire judiciaire». Mais celle-ci a probablement «accéléré» la transaction.

Activité en recul pour NLC

D'autant plus que l'activité de NLC a baissé en raison de la visibilité de ces procédures judiciaires, même si elle reste bénéficiaire, dit le directeur sans donner de précision sur le chiffre d'affaires. Il souhaite avec ce rachat une relance qui pourrait peut-être aboutir à une augmentation du nombre de collaborateurs.

Le marchand d'art Yves Bouvier, en conflit avec le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev dans une affaire de vente de tableaux de collection, est ciblé depuis deux ans par une procédure judiciaire. Il a porté plainte à son tour à Monaco pour «corruption, faux criminel et blanchiment», a annoncé mercredi son avocat.

En septembre dernier, une information judiciaire a été ouverte par ailleurs contre X pour trafic d'influence. Avec son avocate Tetiana Bersheda, M. Rybolovlev est soupçonné d'avoir enregistré à son insu Tania Rappo, qui avait été une amie de sa famille, pour préparer l'arrestation d'Yves Bouvier début 2015. Par ailleurs, M. Rybolovlev avait été inculpé de complicité d'atteinte à la vie privée dans un autre dossier l'opposant à Mme Rappo.

M. Bouvier est lui inculpé par la justice monégasque d'escroquerie et de complicité de blanchiment et Mme Rappo de blanchiment. Celle-ci a également porté plainte contre l'homme d'affaires russe pour corruption et trafic d'influence.

NLC, actif dans plusieurs pays grâce à un certain nombre de partenaires, est l'un des principaux clients des Ports Francs. De son côté, André Chenue, qui l'a racheté par sa filiale obwaldienne Swiss Art Handling (SAH), est un acteur important de la branche. Contrôlée par la holding Horus Finance, cette entreprise affiche un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros (environ 80 millions de francs). Elle emploie 250 personnes.

(ats)

Ton opinion