20.06.2020 à 15:38

Football«La fatigue et les blessures joueront un grand rôle»

Le capitaine du Servette FC, Anthony Sauthier, a hâte de reprendre la compétition dimanche contre Lugano.

par
Cyrill Pasche
Le capitaine du Servette FC, Anthony Sauthier, et ses coéquipiers sont prêts à renverser des montagnes en cette fin de saison.

Le capitaine du Servette FC, Anthony Sauthier, et ses coéquipiers sont prêts à renverser des montagnes en cette fin de saison.

Keystone

Le Servette FC (4e, 37 points) retrouve le championnat de Suisse dimanche avec un premier match de reprise à domicile contre le FC Lugano (7e, 26 points). Les Servettiens - à trois points du 3e, le FC Bâle - enchaîneront ensuite les rencontres: ils iront à Sion mercredi puis à Lucerne samedi.

Avec 13 matches en 43 jours jusqu’au début du mois d’août, il s’agira d’être aussi solide mentalement que physiquement. Le capitaine de Grenat, Anthony Sauthier (29 ans), se veut optimiste et a hâte de retrouver l’adrénaline de la compétition.

Anthony Sauthier, quel est votre sentiment avant ce premier match contre Lugano dimanche à domicile?

Après une si longue pause, c’est une nouvelle saison qui commence. Les entraînements, les matches amicaux, ça va un moment. Mais ce qui est vraiment grisant, c’est la compétition. Nous avons tous hâte de recommencer, même si les circonstances exceptionnelles font qu’il demeure une bonne part d’inconnue. Il est impossible de se projeter, car tout est totalement nouveau pour nous.

Comme le fait de devoir jouer des «semaines anglaises», soit trois matches par semaine, jusqu’en août?

La fatigue et les blessures seront des facteurs déterminants. Il s’agira d’accorder encore plus d’importance à la régénération: l’alimentation, le sommeil, rien ne devra être laissé au hasard. Après, le foot, c’est notre métier et nous avons envie de jouer. Ces dernières semaines, le ballon nous avait manqué. Avec tous ces matches, le temps va passer très, très vite jusqu'en août. Nous sommes prêts et motivés.

Le Conseil fédéral a annoncé vendredi que les manifestations jusqu’à 1000 spectateurs seraient autorisées depuis lundi 22 juin. Une bonne nouvelle, n’est-ce pas?

Mille, c’est mieux que rien. Ce qui m’agace c’est de voir que les manifestations dans les rues sont autorisées mais que les fans de foot ne peuvent pas encore aller au stade, ou alors en comité très restreint. Le football sans spectateurs, ce n’est plus la même chose, plus le même sport. Nous avons besoin des émotions qui viennent des gradins.

L’objectif, c’est de défendre ce quatrième rang?

Absolument. Ce serait magnifique d’y arriver. Nous n’oublions pas d’où nous venons. Nous avons vécu de tellement belles choses ces derniers temps, avec la promotion puis cette première partie de saison qui nous a mené jusqu’au quatrième rang. Avec notre entraîneur Alain Geiger, nous avons accompli de très belles choses ces deux dernières années. Alors cette place, nous voulons la défendre jusqu’au bout.

Propos recueillis par Cyrill Pasche

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!