Publié

CirculationLa fatigue pourrait coûter cher

La police zurichoise étudie un projet de lutte contre la somnolence au volant. Une première en Suisse.

par
Sandra Imsand
Les polices romandes suivent d’un œil attentif le test zurichois pour mesurer le degré de fatigue des conducteurs.

Les polices romandes suivent d’un œil attentif le test zurichois pour mesurer le degré de fatigue des conducteurs.

Laurent Guiraud

Tous les conducteurs ont un jour connu ces symptômes: yeux qui brûlent, paupières qui se ferment, bâillements excessifs, vision trouble. Des signes à prendre très au sérieux au volant, car ils annoncent une grande fatigue, voire le début d’un assoupissement. Selon le Bureau de préventions des accidents (BPA), la fatigue est la cause d’environ 10 à 20% des accidents de la route. Des accidents qui surviennent principalement sur les autoroutes, monotones. D’autres étu­des menées en Allemagne ont démontré que 24% des accidents avec une issue mortelle ont eu lieu car le conducteur s’était endormi au volant. Aux Etats-Unis, les collisions de camions sur l’autoroute provoquées par la fatigue entraînent 1200 décès et 76 000 blessures par an. Des statistiques qui font froid dans le dos.

Votre opinion