Partenariat: La fiduciaire qui aide des personnes à mobilité réduite
Publié

PartenariatLa fiduciaire qui aide des personnes à mobilité réduite

Comptabilis, une association genevoise à but non lucratif, soutenue par la Loterie Romande, propose une aide administrative à des personnes âgées et/ou handicapées tout en permettant à des comptables en rupture de se réinsérer.

par
Victor Fingal
Sandrine Meyer-Chanson, la directrice de Comptabilis, dirige cette fiduciaire genevoise à but non lucratif.

Sandrine Meyer-Chanson, la directrice de Comptabilis, dirige cette fiduciaire genevoise à but non lucratif.

DR

Dix ans déjà que Comptabilis, une société fiduciaire située aujourd’hui aux Acacias (GE), gère les comptes de diverses sociétés, pour la plupart à but non lucratif. Mais sa vraie originalité réside dans la composition de son personnel. Parmi ses employés figurent entre autres des commerciaux en rupture, des migrants, comptables dans leur pays d’origine mais dont le diplôme n’est pas reconnu en Suisse, des élèves sortis d’un cours uniquement théorique. «Grâce à une expérience concrète qu’ils développent chez Comptabilis, souligne Sandrine Meyer-Chanson, directrice, ils acquièrent les compétences attendues par le marché. Bien sûr, leur travail est supervisé par des professionnels aguerris afin d’éviter les risques d’erreur!»

Cela dit, Comptabilis satisfait quelque 260 clients et offre aussi ses multiples services à tout un chacun. Citons pêle-mêle, la tenue des comptes, la gestion des impôts, les conseils en gestion financière ou en ressources humaines, sans oublier un secrétariat juridique. Mais l’association, elle-même à but non lucratif, et qui se définit comme une fiduciaire de l’économie sociale et solidaire, veut se donner les moyens de réaliser un nouveau projet bien inscrit dans son ADN. «Nous avons été alertés par l’État de Genève, ajoute la directrice, les services sociaux sont débordés, et une catégorie de personnes, âgées et/ou à mobilité réduite et qui ne sont pas sous tutelle, éprouvent de la difficulté à gérer leurs tâches administratives.»

Un projet financé par la LoRo

Le nouveau projet réalisera ainsi un double objectif, soulager grandement une catégorie de la population en difficulté mais qui n’émarge pas aux services sociaux tout en permettant à des candidats comptables de se frotter aux réalités du métier. «Grâce à l’aide de la Loterie Romande, nous pouvons démarrer notre projet d’ici deux semaines. La LoRo et d’autres fondations nous financent entièrement la première année et nous comptons bien d’ici là atteindre le seuil de rentabilité. C’est dire aussi l’importance de leur soutien!»

Votre opinion