Football: La FIFA est suspectée de vouloir quitter la Suisse

Actualisé

FootballLa FIFA est suspectée de vouloir quitter la Suisse

Selon «Le Monde», la Fédération de football songerait à s'installer à Paris. La FIFA dément et jure n'avoir aucune intention de délaisser Zurich.

par
Renaud Michiels
Le président français Emmanuel Macron et le patron de la FIFA Gianni Infantino auraient évoqué ensemble un déménagement du siège de la FIFA à Paris, affirme «Le Monde».

Le président français Emmanuel Macron et le patron de la FIFA Gianni Infantino auraient évoqué ensemble un déménagement du siège de la FIFA à Paris, affirme «Le Monde».

FIFA

«La FIFA réfléchit à déménager son siège à Paris», titrait «Le Monde» vendredi. L'article du grand quotidien français a de quoi semer le trouble de notre côté de la frontière. D'autant que l'idée viendrait du patron de la Fédération internationale de football lui-même, Gianni Infantino. Un Suisse, donc…

«Gianni Infantino a cette idée dans un coin de la tête», affirme dans «Le Monde» un «proche du dossier» anonyme. «Le patron du football mondial semble particulièrement apprécier la capitale française. Au point que, selon nos informations, il réfléchit à y déménager le siège de la FIFA», peut-on encore lire. «Le Monde» raconte même que M. Infantino en a parlé avec le président français: «A l'Élysée, on confirme la tenue «de discussions informelles» autour de cette idée, entre Gianni Infantino et Emmanuel Macron».

Un retour aux sources

Le quotidien précise tout de même que l'idée de quitter Zurich pour s'établir à Paris n'en serait qu'à un stade embryonnaire. Mais explique que ce ne serait au fond qu'un retour aux sources. La FIFA a en effet été créée dans la capitale française en 1904. Et n'a rejoint les bords de la Limmat qu'en 1932.

Une piste sérieuse? Au siège de la fédération, on jure qu'il n'en est rien. «La FIFA n'a absolument aucune intention de quitter Zurich», nous indique le porte-parole Giovanni Marti. Qui ajoute que tous les voyants le prouvent. Le nombre d'employés augmente – ils sont quelque 780. Et La FIFA va bientôt investir de nouveaux locaux, près de la gare d'Oerlikon. «Ce qui montre notre engagement à Zurich», glisse-t-il.

De nombreux freins

Mais messieurs Infantino et Macron ont-ils réellement évoqué ensemble la possibilité d'un déménagement? «Ils se sont rencontrés plusieurs fois et je ne connais pas l'entier de leurs discussions. Mais je le répète: il n'existe aucune intention de quitter Zurich. Ni même de signes d'intention de partir. On est bien ici», sourit Giovanni Marti.

De son côté, «Le Point» avance que «la rumeur» d'un déménagement «court depuis plusieurs semaines chez les acteurs du football». Mais rappelle aussi que les freins empêchant un déménagement sont nombreux. Premier d'entre eux: une fiscalité très avantageuse à Zurich. Ajoutons encore qu'un déménagement devrait avoir l'aval du congrès de la FIFA, qui réunit toutes les fédérations nationales qui en sont membre.

Ton opinion