Publié

footballLa Fifa veut réunifier Chypre sur les terrains de football

Si Chypre est coupée politiquement en deux depuis 1974 la Fifa aimerait la réunifier autour du ballon rond et c'est dans ce but qu'elle vient d'inviter les dirigeants du football chypriote turcs et grecs à dialoguer, a-t-on appris vendredi.

Sepp Blatter, le président de la Fifa a invité les deux parties à se rencontrer à Zurich le 5 novembre, a annoncé l'Association chypriote de football (CFA), représentante du côté grec de l'île, sur son site internet. Les dirigeants de la CFA ainsi que leurs homologues du côté turc sont invités à "finaliser un arrangement provisionnel pour le football à Chypre", arrangement fondé sur les statuts de la Fifa et de l'UEFA, a précisé l'Association. "A la fin des délibérations, il est attendu que les deux délégations signent un document précisant les étapes pour faire progresser le football sur tout Chypre, avec l'approbation de la Fifa et de l'UEFA", a ajouté la CFA. Le président de la Fifa et celui de l'UEFA, Michel Platini, doivent participer à cette réunion. En décembre et en janvier, des responsables locaux s'étaient déjà rencontrés pour tenter d'unir le football chypriote, divisé, comme l'île, depuis 1974. Cette réunion était la dernière en date d'une longue liste d'initiatives pour tenter d'unifier le football chypriote, initiatives à chaque fois abandonnées. Chypre est divisée depuis l'invasion du tiers nord de l'île en 1974 par la Turquie à la suite d'un coup d'Etat fomenté par des nationalistes chypriotes grecs visant à rattacher le pays à la Grèce. Seule la Turquie reconnaît la République turque de Chypre du Nord. La République de Chypre, qui rassemble les Chypriotes grecs, est la seule entité internationalement reconnue. De même la Fifa et l'UEFA ne reconnaissent que la CFA comme autorité internationale pour le football à Chypre, l'association chypriote turque de football n'étant pas reconnue. Six clubs chypriotes grecs et deux clubs chypriotes turcs avaient fondé la CFA en 1934, avant la partition de l'île, et ils jouaient encore ensemble jusqu'au début des tensions en 1955. Les clubs chypriotes turcs ont alors décidé de former leur propre fédération et d'organiser leurs propres compétitions, restant donc isolés des compétitions internationales. D'innombrables initiatives des Nations unies pour ramener la paix et l'unité sur l'île ont échoué, et les contacts sportifs entre les deux côtés sont rares. cc/hc/cbo/ol/jde

(AFP)

Votre opinion