Suisse: La fille de Blocher bientôt au Conseil fédéral?

Publié

SuisseLa fille de Blocher bientôt au Conseil fédéral?

Magdalena Martullo-Blocher est de plus en plus pressentie pour remplacer Ueli Maurer. Mais il faut qu'elle soit réélue au National. Ce qui n'est pas gagné.

par
cht
Magdalena Martullo Blocher va-t-elle arriver à entrer au Conseil fédéral? Les yeux sont braqués sur les Grisons.

Magdalena Martullo Blocher va-t-elle arriver à entrer au Conseil fédéral? Les yeux sont braqués sur les Grisons.

Keystone

Depuis le début de l'année, le Conseil fédéral compte trois femmes. Et il pourrait peut-être en compter quatre à la fin de l'année. En effet, la conseillère nationale Magdalena Martullo-Blocher (UDC/GR) est de plus en plus pressentie pour succéder à Ueli Maurer, relève le Tages-Anzeiger jeudi.

Car presque personne à Berne ne croit que l'UDC zurichois, âgé de 69 ans et au Conseil fédéral depuis janvier 2009, va se représenter pour une nouvelle législature en décembre prochain. D'autant qu'il partirait en beauté, après une année présidentielle. Du coup, les yeux se tournent vers la patronne d'Ems Chemie. Tout le monde estime que la fille de Christoph Blocher va se présenter à la succession Maurer. Ce qui donne déjà des maux de tête à ses partisans comme à ses adversaires.

Se faire réélire au National

Pourtant, une question a été négligée par tout le monde: Magdalena Martullo-Blocher fera-t-elle toujours partie du Conseil national à la fin de l'année? Rien n'est moins sûr, souligne le Tagi. En effet, il y a 4 ans, elle avait réussi de justesse à conquérir un 2e siège UDC grison, loin derrière son collègue Heinz Brand. A quelques voix près, son siège a même failli être attribué au PLR. Et celui-ci compte bien récupérer ce siège à Berne.

Certes, Magdelena Martullo-Blocher n'a pas besoin d'être réélue pour succéder à Ueli Maurer. Mais si elle ne dispose pas du soutien de la population lors des fédérales, sa légitimité au Conseil fédéral serait compromise. Et tout le centre-gauche va s'opposer à sa réélection, affirme le Tagi. Raison pour laquelle les élections de cet automne aux Grisons seront particulièrement scrutées.

Le quotidien souligne que si elle veut réellement faire élire la fille de Blocher au Conseil fédéral, l'UDC pourrait la mettre à l'abri de toute mauvaise surprise grisonne en la transférant sur sa liste pour le National dans le canton de Zurich, où elle vit déjà. Une liste qui compte 12 noms. Et il serait quasiment sûr qu'elle soit réélue sous les couleurs zurichoises.

Ton opinion