Actualisé

Fraude fiscaleLa fille du roi d'Espagne dans la tourmente

L'infante Cristina, fille du roi d'Espagne Juan Carlos, est convoquée le 27 avril devant un juge d'instruction des Baléares, qui l'a mise en cause dans l'enquête pour corruption visant son époux.

On ignore encore quelles charges ont été retenues à l'encontre de la princesse.

On ignore encore quelles charges ont été retenues à l'encontre de la princesse.

AFP

L'infante Cristina a été inculpée mercredi dans le cadre d'une enquête pour détournement de fonds visant son mari Inaki Urdangarin, a-t-on appris de source judiciaire. On ignore quelles charges ont été retenues à l'encontre de la princesse.

Le juge d'instruction Jose Castro, chargé du dossier, a convoqué Cristina de Borbon y Grecia pour une audition le 27 avril, a précisé cette source, confirmant des informations de presse. Le palais royal n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

Inaki Urdangarin a comparu fin février devant un tribunal de Majorque pour répondre des accusations de fraude fiscale et de détournement d'argent qui pèsent contre lui, un scandale qui a fortement écorné l'image de la monarchie espagnole.

Cet ancien joueur de handball professionnel est accusé d'avoir utilisé ses puissantes relations afin de remporter des contrats publics pour organiser des évènements sur l'île de Majorque et ailleurs en Espagne.

La Maison royale "surprise"

La Maison royale s'est déclarée «surprise» mercredi par la mise en cause de l'infante Cristina, la fille cadette du roi, qui est appelée à s'expliquer devant un juge dans l'enquête pour corruption qui vise son époux. Affirmant «un respect total pour les décisions judiciaires», la maison royale exprime toutefois sa «surprise du changement de position du juge» dans sa décision alors qu'il avait refusé de mettre en cause et de convoquer l'infante dans une décision du 5 mars.

(ats)

Votre opinion